06 octobre 2017

Journée d'études « Sources et re-sources »

Université Jean Monnet Saint-Étienne - Site Tréfilerie - 33 rue du 11-Novembre

Après avoir étudié au phénomène de l’emprunt (circulations textuelles), ALLHiS propose de se pencher sur les réinterprétations qui ont pu être faites au fil des siècles de documents anciens, de toute nature...

 

  • Après avoir étudié au phénomène de l’emprunt (circulations textuelles), ALLHiS propose de se pencher sur les réinterprétations qui ont pu être faites au fil des siècles de documents anciens, de toute nature. Dans une perspective herméneutique, faisant le pari de la production du sens par le récepteur plutôt que par l’auteur, il s’agit de s’intéresser à la manière dont les hommes ont pu au fil du temps lire, comprendre et interpréter une même source, ou un même ensemble de sources. On croisera donc nécessairement la problématique de l’autorité conférée au document venu du passé, sans toutefois que le questionnement puisse s’y réduire.
  • Dans ce cadre, et sans prétendre à l’exhaustivité, plusieurs pistes nous semblent pouvoir être suivies, y compris de façon croisée :
    - celle des contextes divers du recours à des sources anciennes et de l’effet dudit contexte sur leur compréhension.
    Des comparaisons pourraient être envisagées sur la manière dont un même document est interprété selon que l’on en use dans un contexte juridique, esthétique, philosophique, théologique, littéraire, etc.
    - celle du détournement de sens. Il s’agira d’interroger le rapport entretenu à une documentation ancienne à laquelle on prête un contenu qu’elle n’avait pas forcément. Un intérêt particulier devrait être porté sur les modalités concrètes de détournement (affirmation abrupte quant au contenu, glose / exégèse, procédés de juxtaposition... ).
    - les débats et controverses qu’ont pu susciter l’interprétation de tel ou tel corpus documentaire, conçus comme occasions de dévoiler les herméneutiques mises en œuvre par les parties en présence. La réception des positions développées par les diverses parties devrait être envisagée.
Contacts

Sandrine COIN-LONGERAY
sandrine.longeray @ univ-st-etienne.fr