Échéance 31/01/18

[ALLHIS] Colloque interdisciplinaire « Images sources de textes / Textes sources d'images »Appel à communication

Université Jean Monnet Saint-Étienne - Site Tréfilerie

Appel à communication

 

RESPONSABLES SCIENTIFIQUES

  • Yona DUREAU (kinbot @ free.fr) MCF-HDR Langue et littérature anglo-saxonnes (UJM Saint-Étienne, UMR 5317 IHRIM) ;
  • Sandrine COIN-LONGERAY (sandrine.longeray @ univ-st-etienne.fr) MCF Langues et littératures anciennes (UJM Saint-Étienne, UMR 5189 HISOMA).

 

APPEL À COMMUNICATION

  • Les textes et les images ont eu dans l’histoire des échanges complexes et souvent complexifiants, inventeurs et créateurs de sens. On peut prendre l’exemple de Kairos, dieu de l’occasion, dont la représentation iconique donne lieu dans l’Antiquité gréco-latine à plusieurs poèmes et réécritures, récemment étudié par Florence Garambois-Vasquez (colloque ALLHiS « La traduction comme source de découverte et de création », UJM Saint-Étienne, 16-18 juin 2016), ou encore les métamorphoses de la licorne à travers les âges sous l’effet des rapports de l’image avec les textes. À ce titre, l’exemple des bestiaires médiévaux est emblématique de la transmission d’une tradition par le biais de la représentation iconographique des vices et des vertus par le biais des caractéristiques animalières dans les édifices religieux et dans les textes, deux vecteurs de transmission qui se nourrissent réciproquement.
  • Les images ont presque toutes un texte oral à leur origine, mais elles suggèrent très souvent des textes et des créations textuelles, voire littéraires. Les relations entre mots et images sont alors complexes entre source et création inspirée, car le statut du texte comme de l’image varie du symbole à la métaphore, à l’icône, voire à l’index. L’image peut résumer une histoire, mais cette histoire n’est pas toujours résumée par le texte, qui peut s’éloigner du hors texte réel pour créer un degré fictionnel supplémentaire. Pour exemple, la comptine du nursery rhyme de la lutte du lion et de la licorne ne résume pas seulement les affrontements de l’Écosse et de la Grande-Bretagne. Elle éclaire la symbolique ayant présidé à l’introduction de la licorne dans les armes de la couronne britannique. Mais elle constitue aussi une création en soi, telle que les enfants l’entendent, bien loin de préoccupations passées de la politique. De la même façon, l’image élaborée sur la source d’un texte opère elle-même des changements riches de sens et d’effets sémiotiques. L’image source de texte, comme le texte source de l’image ouvrent donc des champs de recherches multiples à la fois sur les rapports entre image et texte, mais aussi sur les transpositions de valeurs des signes et du statut de l’œuvre par le biais de cette transposition sémiotique.


MODALITÉS DE SOUMISSION

  • Les propositions sont à envoyer à Yona DUREAU (kinbot @ free.fr) et Sandrine COIN-LONGERAY (sandrine.longeray @ univ-st-etienne.fr)
    avant le 31 janvier 2018.

      

Contacts

Sandrine COIN-LONGERAY
sandrine.longeray @ univ-st-etienne.fr