J.E. L'Exil en poésie en Europe aux 16e et 17e siècles

Journée d'étude CELEC - L'exil en poésie en Europe aux 16e et 17e siècles

Salle du Conseil G05 - Fac ALL

L’exil, abondamment étudié au XXe siècle à cause des grands bouleversements qui se sont alors déroulés, est plus rarement abordé en ce qui concerne l’époque moderne.

Peut-on parler d’exil à l’époque moderne ? Existe-il une définition de l’exil spécifique aux XVIème et XVIIème siècles ? Quels sont les éventuels points communs et différences entre aires géographiques et linguistiques ?

D’autre part, la poésie, moyen d’expression privilégiée du « je », implique une densité émotionnelle qu’on ne retrouve pas dans d’autres genres d’écriture de l’exil. Cette écriture codifiée peut favoriser l’esthétisation du monde qu’on est forcé d’abandonner ou, au contraire, celle du lieu d’exil. Existe-t-il une poésie de l’exil, des figures et motifs récurrents ? Le choix de ce genre supposé plus noble peut-il être vu comme un moyen de racheter l’échec que représente l’exil ?

Par ailleurs, les XVIe et XVIIe siècles présentent des problématiques spécifiques : l'art d'écrire devient une fonction sociale reconnue, instaurant des relations nouvelles entre l'homme de plume et le pouvoir. Lors de cette journée nous aborderons l’exil à cette époque, notamment l'expression poétique du bannissement de Cour, sous la plume de différents poètes et en passant par dans divers lieux : l’Angleterre, l’Espagne, l’Italie, les Pays Bas…


PROGRAMME

Contacts

Morgane Kappes-Le Moing
morgane.kappes @ univ-st-etienne.fr

Rafaèle Audoubert
rafaele.audoubert @ univ-st-etienne.fr

Aurélie Griffin
aurelie.griffin @ univ-st-etienne.fr