Soutenance de thèse Abdeladim Er-Radi

Soutenance de thèseAbdeladim Er-Radi

à 15 h

Université Ibn Tofail
Faculté des lettres et des sciences humainesµ
salle des séminaires
Kenitra
Maroc

Abdeladim Er-Radi soutiendra sa thèse de doctorat :
Le français spécialisé au Maroc. Le cas de la filière des sciences juridiques : pratiques, besoins et perspectives

Abdeladim Er-Radi soutiendra sa thèse de doctorat :
Le français spécialisé au Maroc. Le cas de la filière des sciences juridiques : pratiques, besoins et perspectives

Directrices de thèse :  Hafida El Amrani (Université Ibn Tofail) et Marielle Rispail (Université Jean Monnet)

Cotutelle Université Ibn Tofail (Kenitra, Maroc) et Université Jean Monnet (Saint-Étienne).

Résumé

     Le français juridique au Maroc constitue la clé de voûte de la présente thèse. Dans celle-ci, nous voulons examiner une question fortement inscrite dans l’actualité sociétale, sociolinguistique et didactique marocaine, à savoir les pratiques et les usages du français spécialisé dans le supérieur, en l’occurrence dans les filières des sciences juridiques et dans la discipline de droit pénal général, plus précisément, pour mieux les connaître et éventuellement les enseigner. Cette étude porte donc, en premier lieu, et grâce à une démarche d’analyse macro et micro sociodidactique, sur les pratiques du français juridique à l’Université de Kénitra, notamment sur les spécificités linguistiques et discursives du langage spécialisé (technolecte), puisé dans les cours magistraux de droit (3 CM enregistrés puis transcrits), sur l’étude des interactions didactiques entre les participants in situ, données premières auxquelles nous avons ajouté, de façon secondaire, quelques entretiens avec les acteurs concernés (enseignants, étudiants). Elle débouche, en second lieu, sur l’identification des besoins linguistiques, technolectaux et didactiques des nouveaux inscrits à la Faculté de droit de l’Université de Kénitra, ainsi que sur des propositions sociodidactiques, qui seraient mieux adaptées au contexte universitaire en question et qui pourraient aider, par la suite, les futurs juristes en matière de français de spécialisation.

Mots clés : Sociodidactique, langue spécialisée, technolecte juridique, contextualisation, cours magistral, interactions didactiques.

Abstract

     Specialized french in Morocco. The case of the legal sciences : practices, needs and perspectives

     Legal french in Morocco is the keystone of this thesis. In this one, we want to examine an issue that is firmly entrenched in moroccan societal, sociolinguistic and didactic news, namely the practices and uses of french specializing in higher education, in the legal sciences and in the discipline of general criminal law, more precisely, to better know them and possibly teach them. This study is based, first, on the practices of legal french at the University of Kenitra, in particular on the linguistic and discursive specificities of specialized language (technolect), based on a macro and micro-sociodidactic analysis the legal lectures (3 lectures recorded and then transcribed), the study of the didactic interactions between the participants in situ, first data to which we added, in a secondary way, some interviews with the concerned actors (teachers, students). It leads to the identification of the linguistic, technolectual and didactic needs of new entrants to the Faculty of law of the University of Kenitra, as well as sociodidactic proposals that would be better adapted to the university context in question and which could, subsequently, help future lawyers in french specialization.

Keywords : Sociodidactic, specialized language, legal technolect, contextualization, magisterial court, didactic interactions.