Soutenance de thèse Nathalie Morel

Soutenance de thèseNathalie Morel-El Chami

14 h

Université Jean Monnet Saint-Étienne
Site Tréfilerie
33 rue du 11-Novembre
Bâtiment G
Salle du Conseil (G0.5)

Nathalie Morel El Chami soutiendra sa thèse de doctorat :
« L'œuvre poétique de Nadia Tueni au regard de son pays natal : réflexions sur les liens entre paysage et identité »

Nathalie Morel El Chami soutiendra sa thèse de doctorat :
« L’œuvre poétique de Nadia Tueni au regard de son pays natal : réflexions sur les  liens entre paysage et  identité ».

Membres du jury

  • Zahida Darwiche Jabbour — Professeur, Université de Tripoli, secrétaire générale de l’Unesco au Liban
  • Ines Horchani — Maître de conférences, Université Sorbonne nouvelle Paris 3
  • Najeh Jegham — Maître de conférences, Université de Nantes
  • Daniel Lançon — Professeur et vice-président recherche SHS, Université Stendhal,  Grenoble 3
  • Evelyne Lloze — Professeur, Université Jean Monnet, directrice de la thèse

Résumé

    Le Liban est un pays qui soulève des enjeux sociaux et identitaires en tant qu’espace où s’interpénètrent différentes cultures, un lieu dans lequel le vivre-ensemble semble incontournable.

   Révoltées par l’absurdité et les violences des guerres qui ne cessent de balayer le Levant, les voix des écrivaines libanaises se sont multipliées  depuis le début du XXe pour témoigner et tenter de faire (re) naître un interculturalisme serein sur un territoire longtemps emblème de consensus religieux et culturels. Elle aussi au carrefour de plusieurs identités, Nadia Hamadé Tuéni est une poétesse libanaise francophone qui s’intéresse au maintien d’un pluralisme que les guerres de 1967 et de 1975 vont mettre à mal. Son écriture confère une place essentielle au paysage, avec une représentation identitaire du Liban, « pays de paysages », qui s’appuie sur une poétique de la mer, de la montagne et du désert.

    Notre travail s’articule en quatre parties qui analysent tout d’abord le contexte historique et linguistique de l’œuvre (poétique et en prose) de Nadia Tuéni. La complexité du concept d’identité ainsi que les facteurs constituant l’identité et tout particulièrement l’identité libanaise sont traités dans la seconde partie. Ce sont ensuite les déclinaisons du paysage tuénien et leurs interactions avec le corps même de la poétesse et l’identité que nous avons tenté de préciser dans une troisième partie, afin de déterminer à la fin de ce travail quelles sont précisément la vision et la conception que donne Nadia Tuéni de l’identité.

Mots clés : Nadia Tuéni, poésie, identité, paysage, histoire, mémoire, religion, interculturalité, Liban.