SCHWEITZER Zoé

SCHWEITZER Zoé

Fonction : Maître de Conférences
Spécialité : Littératures comparées

Zoé SCHWEITZER (zoe.schweitzer @ univ-st-etienne.fr)

Affectation(s) :
CELEC (EA 3069)
UNIVERSITE JEAN MONNET DE SAINT ETIENNE
UFR D'ARTS LETTRES ET LANGUES

Fonctions :
Membre du comité de lecture de la revue électronique Loxias.
Membre du comité de rédaction de la revue Sken&graphie.
Membre du jury de l’agrégation externe de Lettres modernes (2009-2015)
Secrétaire adjointe (2011-2013), puis secrétaire générale (2013-2015) de la SFLGC (Société française de littérature comparée).
Membre titulaire du CNU, 10e section, depuis 2011.

Thèmes de recherche :
Tragédies de la Renaissance aux Lumières, réécritures dramatiques, représentations de la violence au théâtre, Médée, théories du théâtre, histoire des traductions, relations avec l’antique.

Formation :
Agrégée de lettres modernes (2000)
Docteure en littérature comparée (Université de la Sorbonne – Paris IV, 2006)

Publications :

Ouvrages collectifs :
-Réécritures du crime : l’acte sanglant sur la scène (XVIe siècle-XVIIIe siècles)Littératures classiques, dir. François Lecercle, Laurence Marie et Zoé Schweitzer, n°67, 2009.

-La Théorie subreptice : Usages de l’anecdote dans la théorie théâtrale de la Renaissance aux Lumières, éd. François Lecercle, Sophie Marchand, Zoé Schweitzer, Paris, Presses universitaires de Paris-Sorbonne, coll. « Theatrum mundi », 2012.

-Philologie et théâtre. Traduire, commenter, interpréter le théâtre antique en Europe (XVe-XVIIIe siècle), éd. Véronique Lochert et Zoé Schweitzer, Amsterdam-New York, Rodopi, coll. « Faux titre », 2012.
Recensions :
Edward Forman, The Modern Language Review, Vol. 109, No. 4 (October 2014), p. 1052-1053 ;
Claire Lechevalier, Revue de littérature comparée, n°353, 1-2015, p. 102-104 ;
Anne Teulade, « La traduction comme lieu herméneutique », Acta fabula, mars 2015 (vol 16, n°3), http://www.fabula.org/revue/document9177.php.

-Orientalisme et comparatisme, éd. Yves Clavaron, Émilie Picherot et Zoé Schweitzer, Saint-Étienne, Publications de l’Université de Saint-Étienne, 2014.

-Le Paratexte théâtral face à l’auctoritas : entre soumission et subversion. Regards croisés en Italie, France et Espagne aux XVIe et XVIIe siècles, textes réunis par Jean-François Lattarico, Philippe Meunier et Zoé Schweitzer, éd. Sandrine Blondet et Marc Vuillermoz, Chambéry, Éditions de l'université de Savoie Mont Blanc, 2016.

Parutions récentes (depuis 2014) :
-« Découvrir une langue, traduire une œuvre. L’exemple de la Merope de Scipione Maffei », dans Traduction et partages, éd. E. de Dampierre, A.-L. Metzger, V. Partensky et I. Poulin,Actes du XXXVIIe Congrès de la SFLGC, « Bibliothèque comparatiste » de la SFLGC, 2014, p. 104-113.
http://vox-poetica.com/sflgc/actes/traduction/3.1.%20Dialogue%203.pdf.

-Contribution à l’Histoire des traductions en langue française :* volume XVIIe-XVIIIe siècles, dir. Y. Chevrel, A. Cointre et Y. M. Tran-Gervat, Paris, Verdier, 2014, chapitre théâtre (dir. C. Lechevalier et L. Marie) ;* volume Moyen Age-XVIe siècles, dir. Y. Chevrel et V. Duché, Paris, Verdier, 2015, chapitre théâtre (dir. S. Lardon), p. 1216-1220 et p. 1226-1230.

-« Actes de violences et paroles d’interprétations (Lars Norén, Sang ; Mark Ravenhill, Shopping and Fucking ; Werner Schwab, Excédent de poids insignifiant : amorphe ; Botho Strauss, Viol) », L’Herméneutique fictionnalisée. Quand l’interprétation s’invite dans la fiction, dir. N. Correard, V. Ferré et A. Teulade, Paris, Classiques Garnier, 2015, p. 249-265.

-« La traduction d’Alceste par Buchanan, l’imago retrouvée ? », Anabases, 21, 2015, p. 113-124, https://anabases.revues.org/5274.

-« “Mais son cœur était fait pour aimer la vertu” : sentiment moral et violence dans les tragédies de Médée », dans Le sentiment moral, éd. B. Guion, Paris, Champion, 2015, p. 219-232.

-« Les nœuds sacrés du sang : d’Atrée et Thyeste de Crébillon aux Pélopides de Voltaire », dans Le sacré en question. Bible et mythes sur les scènes du XVIIIe siècle, dir. B. Ferrier, Paris, Classiques Garnier, 2015, p. 271-284.

-« Sur Fautes d’impression de Laurence Sendrowicz », Sken&graphie, n°3, 2015, p. 179-183.

-« Tous des monstres ? Phèdre 2005 d’István Tasnádi », Elseneur – « Monstruosités contemporaines », dir. C. Lechevalier et S. Loignon, n°30, 2016, p. 77-85.

-« “Que Médée ne tue point ses Enfants aux yeux du Peuple” : la question du représentable dans les Médée écrites pour la scène, XVIe-XVIIIe siècle », « Médée. Versions et interprétations d’un mythe. » – Cahiers du théâtre antique. Cahiers du GITA, n°20, nouvelle série n°2, 2016, p. 197-2010.

-« À qui profite le crime ? Auteurs et autorités dans quelques tragédies violentes du XVIIe siècle », dans Le Paratexte théâtral face à l’auctoritas : entre soumission et subversion. Regards croisés en Italie, France et Espagne aux XVIe et XVIIe siècles, textes réunis par J.-F. Lattarico, P. Meunier et Z. Schweitzer, s. l., Université Savoie Mont Blanc, 2016, p. 123-138.

- Introduction, avec J.-F. Lattarico et P. Meunier, au volume Le Paratexte théâtral face à l’auctoritas : entre soumission et subversion. Regards croisés en Italie, France et Espagne aux XVIe et XVIIe siècles, éd. cit., p. 13-22.