2016-2020 : LA RELATION

PROGRAMME SCIENTIFIQUE 2016-2020 - LA RELATIONAxes de recherche du contrat 2016-2020

A la suite du projet sur l’autorité (2011-2015), notion qui impliquait un rapport hiérarchique, éventuellement subverti, une transmission verticale, potentiellement détournée, nous envisageons de prolonger notre réflexion sur la notion de relation, qui permettra d’examiner d’autres types de rapports et de liaisons, horizontales ou transversales, linéaires ou rhizomatiques, ce qui pourra aboutir à définir une/des poétiques de la relation. La relation peut être comprise comme récit, comme lien, comme interaction ou comme principe d’interprétation.

     La relation est une notion qui se prête aux approches transdisciplinaires et transculturelles qui réunit des spécialistes de littératures et civilisations étrangères (allemand, anglais, espagnol, italien, portugais), des spécialistes de littérature française, des comparatistes ainsi que des socio-linguistes et didacticiens des langues. Traditionnellement, et c’est un trait identitaire, le CELEC fonctionne à partir d’une thématique centrale, déclinée ensuite en diverses problématiques.
         Les cinq  axes que nous avons retenus donneront lieu à trois grands types d’activités scientifiques :

1. Des colloques internationaux/transversaux destinés à fédérer l’ensemble des disciplines représentées dans notre EA ;
2. Des séminaires/transversaux réunissant des membres de plusieurs spécialités avec un ou deux invités nationaux/internationaux ;
3. Des journées d’études ou des séminaires « filés » de spécialité (ou éventuellement de deux spécialités complémentaires sur un thème donné).

Ces activités seront déclinées dans chacun des 5 axes thématiques que nous avons privilégiés.

Axe 1 : La relation comme récit :

  • Colloques : "La relation épistolaire", "Mémoire(s) traces et empreintes", "Histoires de familles : biographie/autobiographie".
  • Séminaires transversaux : "Le récit de témoignage", "Le voyage poétique", "La figure du conteur".
  • Journées d'étude : "Relations imaginaires et imaginaires de la relation à l'ère des conquêtes", "Ecrire l'exil en poésie aux XVIe et XVIIe s. en Espagne".

Axe 2 : La relation comme distance

  • Colloques : "Langues en contact", "Mondes lointains : L'Atlantique impérial et post-impérial : relations culturelles et littéraires", "La transition ou l'art de la transition", "L'entre-deux".
  • Séminaires transversaux : "Mondes lointains : Amérique, Afrique, Asie"
  • Journées d'étude : "Langues de France et langues de l'immigration à l'école", "Rencontre de langues proches et lointaines dans le bassin stéphanois".

Axe 3 : La relation comme principe herméneutique

  • Colloques : " Les réécritures : imitation, adaptation, plagiat", "Littérature, arts et évènements", 
  • Séminaires transversaux : "Littérature et éthique"

Axe 4 : La relation comme interaction humaine et sociale

  • Colloques : "La relation médecin-malade", "La relation comme accueil ou rejet de l'autre", "Les villes-monde",
  • Journées d'étude : "Les relations sociales et familiales dans la littérature postcoloniale", "Etre fille et élève : ici et là-bas", "La relation homosexuelle dans la littérature italienne, l'art, la société".

Axe 5 : La relation et l’intermédialité

  • Colloques :
    "La réécriture des textes canoniques et des mythes médiévaux dans les arts et les médias modernes :
    1. a) Les réécritures et les adaptations du/des héros de Cervantès à l'époque contemporaine ;
    1. b) Tweeter Dante ? ; 
    1. c) La réécriture de mythes médiévaux dans la littérature, les arts et les médias modernes".

     "Les questions d'intermédialité :
    1. a) La relation texte/image ;
    1. b) L'intermédialité dans le roman post-colonial ;
    1. c) La manipulation des images et des symboles".
  • Séminaires transversaux : "Ecrire et peindre - ou sculpter".
  • Journées d'étude : "Arts et langues à l'école : pour une éducation plurilinguistique et culturelle".

 

Publié le 21 janvier 2016