L'équipe de Musicologie du CIEREC

L'équipe de Musicologie du CIERECcoordonnée par Béatrice RAMAUT-CHEVASSUS

Ses recherches croisent musicologie et ethnomusicologie, elles concernent également la création en forgeant des outils d'aide à la composition ou à l'interprétation. 

Le séminaire « Dire/chanter : passages » rassemble des EC, doctorants, et invités sous forme de journées d'études bi-annuelles. Le volume Dire/chanter : passages Études musicologiques, ethnomusicologiques et poétiques (XXe et XXIe siècles) (B. Ramaut-Chevassus et A. Damon-Guillot dir., PUSE, 2014) en est une trace. Ce livre interroge les passages entre dire et chanter, leurs usages, leurs contraintes, les multiples façons dont ils sont nommés et mis en œuvre, leurs enjeux esthétiques, poétiques, dramaturgiques ou anthropologiques. Il rend compte de structures, de pratiques et de typologies et rassemble dix-sept essais comme autant d'études de cas, autour de quatre axes : « Le chant des mots » ; « Représentations de la parole et enjeux dramaturgiques » ; « Du souffle au cri » ; « Voix plurielles et identité ».

 À partir de 2015, l'équipe conduira un séminaire consacré au « multiple » dans le champ musical. Elle s'intéressera entre autres au multiple comme modalité structurante ou générative de l'œuvre ou encore à la multiplicité des écoutes.

Dans le domaine des musiques électroacoustiques

Après le projet « Analyse et Synthèse de traitement Temps Réel » (ASTREE soutenu par l'ANR, 2007-2011), Faust Environment Everyware (FEEVER, soutenu par l'ANR, 2014-2017) porte sur la mise au point de solutions ubiquitaires pour le traitement audionumérique portable et multiplateforme (http://feever.fr/), (partenariat avec ARMINES CRI (coord.), GRAME et Inria-Rennes). Ainsi compositeur, musicien, public, scientifique disposent du même outil quel que soit l'environnement de travail et les applications souhaitées.

Un groupe de travail bénéficiant du soutien de la SFAM sur le thème de « l'analyse par fragmentation des musiques électroacoustiques » (avec des membres de l'Ircam, Paris 8, l'ESPE Paris-Sorbonne, Rennes 2 et un post-doctorant de l'U. de Huddersfield) a organisé une journée d'étude à Saint-Etienne (2013), des conférences et un atelier (JIM 2013), une journée d'étude à l'U. de Huddersfield (2014) et une session de conférences pendant l'EMS 2014 à Berlin.

Dans le domaine de l'ethnomusicologie

Le projet « L'harmonica dans le Forez » (2011-2014) consiste en la collecte, l'analyse et la valorisation d'une pratique musicale traditionnelle locale. Mené en partenariat avec le CMTRA, il associe des étudiants de master et porte à la fois sur la méthodologie de l'enquête et les répertoires rencontrés. Il donnera lieu à une publication en ligne sur le site du CMTRA en 2015.

La réflexion sur les sources menée par le groupe de recherche ALLHiS et le PEPS (CNRS-Université de Lyon) « retour aux sources » a impulsé l'invitation de chercheurs en ethnomusicologie depuis 2013.