BELLO MARCANO Manuel

BELLO MARCANO Manuel


Corps : Maître assistant École Nationale Supérieure d'Architecture de Saint-Étienne
Spécialité : Architecture

manuel.bello-marcano @ st-etienne.archi.fr

Affectation(s) : 
Laboratoire CIEREC
Faculté Arts Lettres Langues

Téléphone :  04 77 42 16 61
secrétariat

Publications :

 

DIRECTION D'OUVRAGES COLLECTIFS

Ruines, Manuel Bello Marcano et Pablo Cuartas dir., ,Société, n° 120,  juillet 2013.

ARTICLES

- « La niche biosémiotique ou l’avènement animal des mondes humains », Encore l’architecture, encore la philosophie,  Paris, Hermann, 2016.  p. 131‐144.
-  « Des  rides  qui  ne  mènent  nulle  part.  Pour  une  forme animale de la ville », Cahiers européens de l’imaginaire n° 8 : La rue, mars 2016, p. 122 -125.
- « La   caravane   de   l’étrange   (Carnivàle) :   les   dieux, les hommes et la poussière », Revue Société n° 128, L’imaginaire des séries TV , 2015/2,  p. 85-95.
-  « Dictionnaire excessif de la ville », (Avec F. La Rocca) Les Cahiers Européens de l’Imaginaire n° 7 : le baroque, mars 2015, p. 168-169.
-  « La maison factice », Les Cahiers Européens de l’Imaginaire n° 6 : fake , janvier 2014, p. 260-263.
-   « De   l’impermanence   fondatrice   des   petites   éclaircies urbaines », Revue le Philotope n° 10 : Pour une théorie des impermanences, mars 2014, p. 47-54.
 -  « Avant  Propos. Le  songe  circulaire :  pour  comprendre  les ruines », Revue Société  n° 120 : Ruines, juillet 2013/2,  p. 5‐11.
- « Etre aimé par son milieu : les zones érogènes de la ville ». Les Cahiers Européens de L’Imaginaire n° 4 : l’Amour, février 2012, p. 210‐217.
-  « La  honte  prométhéenne  face  a  la  ville  non-­humaine : l’ouverture a une fermeture », Le Philotope n° 8, Humains, non humains, ensembles dans la cité , juin 2012, p. 7-13.
-  « J. L. Borges et la dédalographie. Introduction fictionnelle a un archétype spatial postmoderne », 
Société  n° 113 : Science fiction  2011/3,  p. 73-80.
-  « La ville brouillée : une Introduction à l’hallucination dans la condition urbaine contemporaine », Revista Logos, Universidade do Estado do Rio de Janeiro, Brésil. En ligne :  30 juin 2009.
-  « La  perception  de  l’hyperville.  Du  nomadisme  contextuel vers l’errance hypertextuelle », Société n° 97 : 
L’expérience métropolitaine, 2007/3 , p. 67-79.
-  « La  représentation  situacionista  en  la  percepcion  de  lo urbano », Mañongo, n° 20, Vol. XI,  Janvier/Juin 2003, Valencia, Venezuela, p.167-180.
-   « L’aventure   quotidienne   de   la   ville   connectée », Influencia n° 1 : L’innovation, pour quoi faire ?,  avril / juin 2012, p. 28-31.
-  « Le réaménagement des Docks en seine : le béton s’habille à la mode », French   Connection magazine  n°1, Septembre 2009, p.  86-89.
- « Imaginario y sentido commun en la Valencia contemporanea», El Carabobeno, Edition Aniversaria 75, Valencia, Venezuela, septembre 2008, Volume F, n° 4, p. 1-­3. 

TRADUCTIONS

- BELLO-MARCANO,  M. « L’animal  cannibalisé.  Festin  d’Afrique ».  Textes  réunis  par Michèle Cros, Julien Bondaz et  Maxime  Michaud,  Paris, Éditions  des  archives contemporaines, 2012. 
- BELLO‐MARCANO,  M.  et  CUARTAS,  P.   Las  ruinas  del  futuro.  Disoluciones  (« Les ruines du futur. Dissolution ») De Y. Stourdzé (1979). Traduction du Français  avec P. Cuartas,  Société,  n° 120 : 2013/2, p. 129 -135.
- BELLO‐MARCANO, M. et DANDRIEUX, M. Romance de la jeune fille et du ptérodactyle, de I. Padilla. Traduction de l’espagnol. Les Cahiers Européens de L’Imaginaire  n° 4 :  L’Amour , février 2012, p. 57-67.