Journée d’étude : Les collections muséales d'instruments de musique

Journée d’étude : Les collections muséales d'instruments de musiqueLa collection du Musée des civilisations de Saint-Just-Saint-Rambert

de 09h45 à 16h30

Saint-Just-Saint-Rambert (42170)

La journée d’étude permettra d’échanger sur les méthodes et outils de différentes institutions muséales.

Elle s’appuiera d’une part sur le cas concret du Musée de Saint-Just-Saint-Rambert, qui possède une collection d’instruments de musique issus de différents pays, acquis entre 1960 et 2010, dont Madeleine Rousseau et Daniel Pouget sont les donateurs principaux. Elle présentera d’autre part les collections d’instruments du Musée du Quai Branly, du Musée d’Ethnographie de Genève et du Musée des Instruments de Musique de Bruxelles.
La matinée sera consacrée aux communications, l’après-midi à des ateliers pédagogiques destinés en particulier aux étudiants de musicologie de l’université Jean Monnet de Saint-Etienne, chargés de la vérification de l’inventaire et de la documentation des instruments.

Salle du Prieuré
- 9h45: accueil
- 10h-10h30: Benjamin Gurcel (directeur du Musée des Civilisations)
présentation du musée et du travail engagé sur la collection d’instruments de musique
- 10h30-11h15: Madeleine Leclair (conservatrice, Musée d’Ethnographie de Genève)
le traitement muséographique des collections instrumentales du Musée d’Ethnographie de Genève ; la réserve instrumentale du Musée du Quai Branly
- 11h15-12h: Stéphanie Weisser (maître de conférences, Université Libre de Bruxelles)
les collections instrumentales du Musée des Instruments de Musique de Bruxelles ; la base de données MIMO (Musical Instrument Museums Online) ; collecte et enjeux de conservation


Musée des civilisations
-13h30-14h: visite du musée, commentée par Benjamin Gurcel
- 14h-16h: ateliers en groupes dans les réserves- confrontation instruments-inventaire, animés par Madeleine Leclair et Stéphanie Weisser
- 16h-16h30: bilan

Madeleine Leclair est conservatrice du département d’ethnomusicologie au Nouveau MEG (Musée d’ethnographie de Genève), qu’elle a intégré en novembre 2012. Elle y est notamment responsable des collections d'instruments de musique et des Archives internationales de musique populaire (AIMP), fondées en 1944 par le musicologue et chercheur roumain Constantin Brãiloiu. Elle est aussi éditrice de la collection discographique MEG-AIMP/VDE-Gallo. Entre 2000 et 2006, elle participa au chantier de construction du Musée du quai Branly-Jacques Chirac, avant d’en devenir la responsable de l’unité patrimoniale des collections d’ethnomusicologie jusqu’en 2012.

Stéphanie Weisser est Maître de Conférences en Ethnomusicologie à l'Université Libre de Bruxelles. De 2010 à 2014, elle a été chargée de recherche et conservateur f.f. au Musée des Instruments de Musique de Bruxelles (Belgique), en charge des collections des instruments d'Inde et d'Indonésie. A ce titre, elle a participé au projet MIMO Online, ainsi qu'à divers projets de muséographie. Elle a publié deux disques dans la collection MEG-AIMP/VDE-Gallo, dont le second, Kenya: L'obokano, lyre des Gusii, a obtenu le Prix "Coup de coeur" (catégorie Musique du Monde- Mémoire Vivante) de l'Académie Charles-Cros (2014).

Le projet est soutenu par la commune de Saint-Just-Saint-Rambert et l’Université Jean Monnet (faculté Arts Lettres Langues, département de musicologie). Le travail de documentation de l’inventaire est encadré par Anne Damon-Guillot (maître de conférences, Université Jean Monnet).

Renseignements et inscriptions : anne.damon @ univ-st-etienne.fr