European Paediatric Stroke Symposium

European Paediatric Stroke Symposium

Campus Santé Innovations

Faculté de Médecine J. LISFRANC

Amphithéâtre D - Bâtiment du CIS

Avec une prévalence de 1/8000 naissances (soit l’une des formes les plus fréquentes d’AVC de l’enfant), l’infarctus cérébral artériel néonatal interpelle les néonatologistes et neuropédiatres.

Si plusieurs problématiques ont en effet été résolues ces dernières années (meilleure connaissance des facteurs de risque et de la présentation clinique, approche rationnelle des modalités, du calendrier et de l’intérêt pronostique de l’imagerie…), nombre de questionnements demeurent :

Quel(s) mécanisme(s) pour ces accidents ?

Quels déterminants précoces de l’évolution ?

Quel traitement et quelle surveillance à la phase aiguë puis à long terme ?

Des recommandations pour la pratique ont récemment été actualisées à ce sujet par la Société française de néonatologie et le Centre national de référence de l’AVC de l’enfant. Leur lecture montre néanmoins que pour l’AVC du nouveau-né l’attitude est encore très observatoire, voire fataliste. L’efficacité d’une prise en charge proactive en vue de diminuer la morbimortalité en cas de pathologie neurologique aiguë de l’adulte (AVC), de l’enfant (traumatisme crânien) ou du nouveau-né (encéphalopathie anoxique-ischémique) est pourtant établie.

Il n’y a donc pas d’arguments pour qu’une attitude multimodale hyperprécoce ne soit pas également efficiente dans l’infarctus cérébral néonatal. Ceci suppose néanmoins de répondre à plusieurs défis :

Comment améliorer nos outils diagnostiques et pronostiques précoces ?

Quelle population cibler à partir de critères anté et périnatals afin de prévenir l’accident ?

Une thérapeutique neuroprotectrice ou thrombolytique rapide (voire anticipative) peut-elle améliorer l’évolution ?

Une intervention médico-sociale pluriprofessionnelle centrée sur l’enfant et sa famille peut-elle infléchir une trajectoire évolutive supposée défavorable ?

Toutes ces problématiques seront donc abordées lors du symposium. Nous ne doutons pas que les échanges seront fructueux. Au nom du Groupe AVCnn, du Centre national de référence de l’AVC de l’enfant et du CHU/Université de St Etienne, nous vous souhaitons un bon congrès et un agréable séjour à Saint-Étienne.

Consulter le programme.

Localisation