Novembre 2020

[HISOMA] - Séminaire annuel du programme B3 « Voix, discours, énonciation »« Braiment, mugissement, barrissement : la trompette grecque et son bestiaire »

de 17h00 à 19h00

Webinaire
Pour recevoir le lien de connexion, inscrivez-vous en envoyant un message à
stavroula.kefallonitis @ univ-st-etienne.fr 

Rencontre proposée par Stavroula Kefallonitis, MCF Grec, Université Jean Monnet Saint-Étienne.


Télécharger le programme

 

  • Dans le cadre du programme B3 « Voix, discours, énonciation » de l'UMR 5189 HiSoMA, Sylvain PERROT 
    (Chargé de recherches au CNRS, UMR 7044 Archimède – Strasbourg) présentera une conférence intitulée « Braiment, mugissement, barrissement : la trompette grecque et son bestiaire ».



 

PRÉSENTATION
DE LA CONFÉRENCE

  • Les Grecs connaissaient plusieurs trompettes sous le nom de salpinx, selon leur origine géographique, qu'elle soit grecque, tyrrhénienne ou encore paphlagonienne. La grecque est bien connue des textes et de l'iconographie, ainsi que par quelques rares vestiges archéologiques. Comme tous les instruments sonores, la trompette était dotée selon les Grecs d'une voix, qui pour le matériau était associée à l'éclat du bronze. Il existe d'autres sources qui mettent l'accent sur les similitudes entre le son de la trompette et le cri des animaux. C'est même tout un bestiaire qui se fait entendre. Dans cette “grande fantaisie zoologique», le son de la trompette se trouve surtout comparé au braiment de l'âne, mais certaines occurrences parlent du mugissement de taureau et du barrissement de l'éléphant, la comparaison de la trompe du pachyderme à l'instrument sonore n'étant pas étrangère à la culture grecque. On tâchera donc de resituer toutes ces sources dans leur contexte afin de proposer des éléments d'anthropologie sonore, qui feront également intervenir le rugissement du lion et le bourdonnement du moustique.  


ORGANISATION / CONTACT

  • Stavroula KEFALLONITIS (stavroula.kefallonitis @ univ-st-etienne.fr)
    Responsable du programme HiSoMA B3,
    MCF Grec, UJM Saint-Étienne