PRÉSENTATION

Présentation du laboratoire

 

  • L’IHRIM est une Unité Mixte de Recherche transséculaire (XVIe-XXe siècles) et pluridisciplinaire (philosophie, littératures française et étrangères, musicologie, études théâtrales, histoire de l’art, histoire des sciences et des techniques). La spécificité de ses recherches consiste en une approche historicisée des idées et des représentations littéraires, symboliques, artistiques et scientifiques. Notre travail sur le passé et la construction des modernités a donc l'ambition de proposer les outils nécessaires à la bonne compréhension du monde contemporain.
  • L’UMR 5317 IHRIM est née le 1er janvier 2016 de la fusion des UMR LIRE (Littérature, Idéologies, REprésentations  - XVIIIe-XIXe siècles) et IHPC (Institut d'Histoire de la Pensée Classique) sur la base de la similarité de leurs objets et de leurs méthodes de recherche, comme de leur complémentarité historique.

 

UN PEU D'HISTOIRE

 

L'UMR 5611 LIRE

  • Fondée en 1998 par Corinne SAMINADAYAR-PERRIN dans le sillage des travaux de Roger BELLET sur Vallès et la presse, l'équipe stéphanoise du LIRE a été labellisée en 2003. Sous la responsabilité de Jean-Marie ROULIN de 2008 à 2015, elle a développé ses programmes de recherche au sein de l'Université Jean Monnet Saint-Étienne, en étroite synergie avec les autres équipes du LIRE en Rhône-Alpes (Lyon 2, Grenoble 3, ENS de Lyon).

L'UMR 5037 IHPC

  • L'Institut d'Études de la Renaissance et de l'Âge classique a été fondé en 1974 par Claude LONGEON, professeur de Littérature française, président de la Société Française des Seiziémistes et président de l'Université Jean Monnet Saint-Étienne.
  • En 1988, le centre fédère les équipes de recherche de la région. D'abord à l'initiative de Claude LONGEON, fut fondée une équipe CNRS en collaboration avec Gabriel-André PÉROUSE, professeur de Littérature française à l'Université Lumière Lyon 2, avec un programme consacré à la “Vie intellectuelle à Lyon et dans les provinces voisines au XVIe siècle”.
  • Ensuite en 1990, à l'initiative d'Antony McKENNA, cette fédération fut étendue à des équipes de l'Université Blaise Pascal-Clermont 2, sous la direction de Dominique DESCOTES, et encore en 1998, à l'équipe du CERPHI, dirigée par Pierre-François MOREAU à l'École Normale Supérieure de Lyon, pour fonder l'Institut d'Histoire de la Pensée Classique (UMR 5037).