Cours, examens, stages

FAQ : Cours, examens, stages, mobilités

 

Cours et examens

Toute l’Université est mobilisée pour permettre à chaque étudiant de pouvoir terminer et valider son cursus et préparer la rentrée prochaine (poursuite d’étude ou insertion professionnelle) dans les meilleures conditions possibles. 
Les activités pédagogiques (enseignements, contrôles continus et examens) n’ont plus lieu en présentiel pendant la période. Elles sont assurées à distance par l’emploi de ressources et d'outils numériques. Accéder aux outils d’enseignement à distance

Y a-t-il une obligation d’assiduité pour les enseignements à distance ?

Les enseignements à distance mettent en œuvre des modalités variées et adaptées par chaque enseignant pour vous permettre de terminer votre année universitaire dans les meilleures conditions possibles compte-tenu des circonstances exceptionnelles et inédites.
Ces enseignements et nouvelles activités remplacent les cours, les TD et d'autres activités auxquelles vous auriez eu l'obligation d'assiduité. Il en va de la responsabilité de chacun de tirer le meilleur parti de ce qui lui est proposé sachant que les devoirs et autres travaux à rendre seront en général pris en compte dans le cadre du contrôle continu, comme cela aurait été le cas en temps "normal".

Les examens auront-ils lieu ?

De nouvelles modalités d’examens en distanciel sont proposées pour toutes les évaluations du second semestre de l'année 2019-2020. Ces modalités répondent aux circonstances exceptionnelles et évolutives et au principe d’équité pour les étudiants face à l’évaluation. Les calendriers des épreuves de fin de semestre et des éventuelles épreuves de rattrapage peuvent être modifiés. Certaines épreuves peuvent être remplacées par des travaux ou des devoirs à rendre dans le cadre du contrôle continu. Pour connaître les modalités d’évaluation de votre Faculté ou Institut, consultez le site de votre composante.

Stages

Je viens de trouver un stage, puis-je obtenir une convention ?

Depuis le 11 mai, je peux à nouveau obtenir une convention pour un stage obligatoire prévu dans ma formation si sa durée est supérieure à 4 semaines (20 jours ou 140h), mais la validation et la signature de nouvelles conventions de stage est soumise au respect de conditions strictes en matière sanitaire et le travail à domicile demeure la règle prioritaire et impérative dès lors que cette mesure peut être mise en place. Les stages sur site sont soumis à une demande de dérogation à titre exceptionnel.

Dans tous les cas, nous vous invitons à entrer en contact avec votre responsable de formation ou avec le responsable des stages pour qu'il vous informe des nouvelles conditions et décider de la meilleure solution. Des modalités alternatives à l'exécution du stage pourront vous être proposées dans certains cas.

Puis-je effectuer un stage volontaire ou un stage d’une durée supérieure à 4 semaines ?

Tous les stages volontaires et tous les stages d'une durée de moins de 4 semaines (20 jours ou 140 h) sont annulés depuis le 17 mars et ne reprendrons pas au titre de l'année universitaire 2019-2020.

Selon quelles modalités puis-je effectuer un stage d’une durée supérieure à 4 semaines ?

Je peux à nouveau effectuer un stage d’une durée supérieure à 4 semaines ou le reprendre s'il avait été suspendu. Le travail à domicile demeure la règle prioritaire et impérative pour tous les postes et les missions qui le permettent, et ce pour tous les stages en cours ou à venir, conformément au volet Formation du PCA. Dans le cas où le travail à domicile est totalement impossible et que vous demandez à vous rendre en stage sur site, il est possible d’envisager une reprise des stages sur site pour des cas très exceptionnels et après validation des conditions d’autorisation de dérogation. Dans tout autre cas, aucune nouvelle convention et aucun avenant de reprise de stage ne peut être validé.

Voir la note dédiée

Je ne peux pas faire de travail à domicile, que dois-je faire ?

Dans le cas où le travail à domicile est totalement impossible et que vous demandez à vous rendre en stage sur site, il est possible d’envisager une reprise des stages sur site pour des cas très exceptionnels et après validation des conditions d’autorisation de dérogation.

Dans tout autre cas, aucune nouvelle convention et aucun avenant de reprise de stage ne peut être validé.

Si votre stage avait commencé, vous restez à votre domicile et vous respectez les consignes de confinement. Votre stage n'est pas annulé et il est susceptible de pouvoir être repris sur site lorsque la situation le permettra. Diverses situations peuvent se présenter selon la durée prévue de votre stage et son calendrier initial.

Dans tous les cas, nous vous invitons à entrer en contact avec votre responsable de formation ou avec le responsable des stages pour décider de la meilleure solution. Des modalités alternatives à l'exécution du stage pourront vous être proposées dans certains cas.

Puis-je obtenir une dérogation pour un stage sur site ?

Le directeur de la composante (faculté, institut…) peut accorder des dérogations pour un stage ayant lieu physiquement sur site en respectant scrupuleusement les consignes suivantes :

  • La reprise ou le début du stage sur site ne peut intervenir avant la date du 11 mai 2020.
  • La demande de dérogation est toujours à votre initiative (et non pas à l’initiative de l’entreprise).
  • Votre entreprise ou organisme d’accueil remplit et signe la fiche A détaillant les mesures mises en place.
  • Les conditions sanitaires et de sécurité de votre entreprise doivent être connues par vous-même et par votre responsable pédagogique.
  • Aucune présence sur site ne peut intervenir sans votre accord et celui du responsable pédagogique, stipulé lorsque lui et vous remplissez et signez la fiche B.
  • Le directeur de la composante donne son accord pour une dérogation en fonction des conditions garanties par l’entreprise et acceptées par vous-même et le responsable pédagogique.
  • Les dérogations de ce type doivent rester très exceptionnelles et sont à l’appréciation du directeur de la composante.
  • A compter de la date de présence effective dans l’entreprise, vous devez tenir informé votre responsable pédagogique du respect réel des consignes de sécurité et de santé. Vous vous engagez à alerter ce dernier en cas de doutes ou de non-respect.

Voir la note dédiée

Téléchargez la Fiche A

Téléchargez la Fiche B

Je suis en stage à l'étranger, que dois-je faire ?

Les étudiants en stage à l'étranger suivent les mêmes recommandations que les étudiants en séjours d'études ou en échange international.
Dans le contexte d’une pandémie dont on peut penser qu’elle touchera rapidement toutes les régions du monde, nous encourageons autant que possible nos étudiants à se rapprocher de leur famille et des systèmes de santé qui leur sont les plus familiers en appliquant les consignes données par le MESRI et le MEAE. Quel que soit le pays, l’interruption du stage et le retour en France sont donc demandés par l'Université. Voir la FAQ International

Pour ceux qui sont encore à l’étranger merci de vous inscrire sur le site Ariane et de prendre contact avec l’Ambassade de France qui vous aidera à organiser votre rapatriement.

Dans tous les cas et dans l’attente de recevoir la confirmation de votre retour en France, la Direction des Relations Internationales reste à votre écoute : email : international-office @ univ-st-etienne.fr

Quelles sont les responsabilités des parties prenantes (l’étudiant, l’entreprise ou l’organisme d’accueil et l’Université Jean Monnet) ?

Outre les dispositions rappelées au paragraphe 5 du volet Formation du PCA, la Direction des Affaires Juridiques du Ministère rappelle que trois types des responsabilités se mettent en œuvre pendant le stage : pénale, sécurité sociale et civile. La responsabilité civile n’étant pas mise en œuvre pour la sécurité.

Voici la note dédiée, pour tous les détails liés aux responsabilités de l’étudiant, de l’établissement d’accueil et de l’Université.

Existe-t-il des dérogations pour effectuer un stage au-delà de la fin de l’année universitaire ?

En temps normal, un stage se termine la date du jury et sa durée ne peut pas dépasser la fin de l’année universitaire. Compte-tenu des perturbations introduites dans les calendriers du fait de la crise du coronavirus, certains stages pourraient avoir une durée qui dépasse la date prévue pour le jury.

Dès lors que :

  • La convention ou l’avenant de reprise du stage sur site ont été validés dans les délais
  • Le stage a réellement débuté à une date antérieure au jury
  • Et que des mesures ont été prises par l’équipe pédagogique pour assurer les conditions de validation du semestre dans la cadre de plan de continuité pédagogique, la poursuite du stage peut être autorisée au-delà de la date du jury.

Le responsable pédagogique doit notamment s’assurer que la poursuite au-delà de la date du jury se fait dans les termes prévus pour un stage et ne constitue pas un emploi déguisé ou remplacerait un salarié.

Cette disposition est à réserver en priorité aux étudiants en fin de cursus et en particulier pour ceux pour lesquels le stage revêt une importance particulière dans la cadre de la recherche d’un contrat pour une poursuite d’études en alternance.

En dehors des formations qui bénéficient déjà d’une dérogation possible à la date de fin de l’année universitaire, la date limite de fin de stage est impérativement fixée au 31 août 2020.

Mobilités

Comment fonctionnent les mobilités entrantes et sortantes ?

En cette période de crise sanitaires, des consignes particulières s’appliquent aux mobilités.