Offres d'emplois

Offres d'emplois

Offre de Post-doc (à partir de janvier 2023)

Caractérisation minéralogique des inclusions dans des tectites du Quaternaire.

Mots-clés du projet :

Impacts ; Tectites ; Minéralogie ; Microscopie Electronique en Transmission (TEM, STEM-HAADF, EELS); Raman

Contexte du projet :

Ce post doc s’intègre dans l’ANR ET-Megafires (Mégafeux tropicaux générés par les impacts extraterrestres producteurs de tectites au Quaternaire ; portée par P. Rochette, CEREGE) qui propose de caractériser la réponse de la biosphère continentale aux grands cratères d’impact, en particulier à travers les mégafeux générés, liés à la fusion de la surface terrestre. L’étude des tectites, i.e. des verres d’impact éjectés à longue distance, sera centrale dans le projet. Seront étudiés trois impacts producteurs de tectites sur des surfaces forestières au Nicaragua, Ghana et Indochine, depuis 1,1 Ma. La réponse de l’environnement à l’impact, indiquée par pollen, charbons etc., sera étudiée dans diverses archives marines et lacustres (coordinatrice : V. Andrieu). La réaction entre matériel fondu et biomasse (éléments tels que C, P, S) sera tracée en utilisant la variabilité de composition des tectites explorée de manière systématique, ainsi que la caractérisation à nano-échelle des inclusions dans les tectites telles que phosphates, métal, etc (coordinatrice : A-M Seydoux-Guillaume). Nous apporterons ainsi un nouvel éclairage sur les processus de formation des tectites et sur la réponse des écosystèmes aux mégafeux.

Objectifs du Post-doc :

Le/la post doc sera principalement localisé.e au LGL-TPE (Saint-Etienne/Lyon), avec des séjours au CEREGE (Aix-en-Provence) pour la sélection et préparation des échantillons à partir de la collection de tectites. Du terrain peut être aussi prévu. L’objectif sera de caractériser jusqu’à l’échelle nanométrique, les inclusions préservées dans des tectites. Celle-ci nous renseigneront sur les conditions de pression et de température de formation (e.g. polymorphes de la silice, zircon), et même parfois, sur le moment de l’impact (e.g. zircon, monazite). Une attention toute particulière sera portée sur la recherche d’inclusions carbonées pour caractériser le métamorphisme thermique, et pour identifier des espèces gazeuses piégées sous forme de bulles dans des verres. En fonction de leurs tailles (micro à nanométriques) différentes techniques de caractérisation seront employées pour déterminer à la fois des informations chimiques et structurales. La spectroscopie Raman et le MEB-FEG (CL, EDS, EBSD) seront utilisés pour identifier la nature des polymorphes dans les inclusions, y compris les verres et leur structure, qui dépend des vitesses de refroidissement. Dans le cas d'inclusions nanométriques (< 1 μm) ou présentant une forte hétérogénéité à l’échelle micrométrique, le MET (TEM BF/DF, SAED, STEM-HAADF, EELS) couplé à une préparation FIB sera indispensable pour l'identification chimique et structurale des nano-phases. La spectroscopie de perte d’énergie (EELS) sera précieuse pour discriminer les différentes phases possibles du carbone (e.g. graphite/diamant/carbonate), ou préciser certains états d'oxydation (e.g. Fe, Cr). En ce qui concerne le Raman, les caractérisations seront effectuées au LGL-TPE (site ENS-Lyon) sur les spectromètres de la plateforme nationale INSU (collaborateurs : B. Reynard et G. Montagnac). La caractérisation par MEB-FEG pourra être réalisée sur le tout nouvel équipement de l’UJM localisé à Saint-Etienne (JEOL JSM IT800 avec EDS et EBSD Oxford, et CL Gatan). Le site stéphanois du Clym (https://www.clym.fr/fr/node/336) dispose également d’un MET JEOL NeoARM200F Cold FEG corrigé (Cs) de dernière génération, équipé de détecteurs ADF/ABF, EDS et d’un spectromètre de perte d’énergie des électrons (EELS).

Profil recherché :

Formation : Doctorat en Science des matériaux ou Sciences de la Terre.

Compétences : Solides connaissances minéralogie et en caractérisations des matériaux. Une grande expérience (pratique) en caractérisation par MET est indispensable, et une expertise en EELS est fortement souhaitée.

Candidature : Les candidat.e.s intéressé.e.s enverront un court CV (incluant la liste des articles/communications) + une lettre de motivation + une lettre de recommandation, par email à anne.magali.seydoux @ univ-st-etienne.fr et rochette @ cerege.fr

Durée et financement du Post-doc : 2 x 12 mois et montant selon la grille CNRS, fonction de l’expérience professionnelle.

Date d’embauche : janvier 2023 (négociable sur quelques mois)

Environnement de travail :

Laboratoires LGL-TPE (http://lgltpe.ens-lyon.fr) et CEREGE (https://www.cerege.fr/fr).

Centre de microscopie Clym (https://www.clym.fr) et plateforme Raman (http://raman.geologie-lyon.fr)