IMOTEP

IMOTEP : des moteurs plus propres pour construire les véhicules de demain

Porté par le Groupe HEF, au sein d’un consortium constitué du Laboratoire Hubert Curien (Université Jean Monnet/CNRS/Institut d’Optique Graduate School), du Laboratoire de Tribologie et Dynamique des Systèmes (Ecole Centrale de Lyon/CNRS/ENISE/ENTPE), de l’Equipex Manutech-USD et de nombreux grands industriels, IMOTEP est un programme scientifique, technologique et industriel ambitieux qui apportera des innovations majeures pour les moteurs propres, en menant des recherches sur les revêtements et la texturation des surfaces. Dans un contexte sociétal d’urgence écologique et de recherche de solutions concrètes pour réussir la transition énergétique, le Groupe HEF, l’Université Jean Monnet, ses partenaires et les entreprises du territoire Lyon Saint-Etienne travailleront ensemble sur un projet de 5 ans, pour mettre en synergie recherche de pointe et production du futur.

Ce programme technologique ambitieux a reçu en décembre 2016 l’aval de l’appel Véhicules du Futur porté par l’ADEME dans le cadre du Programme Investissements d’Avenir.

Un projet de recherche qui répond à des questions d’avenir fortes
Les enjeux urgents et importants du développement durable dans le domaine de la mobilité nous demandent de travailler tant sur la propulsion électrique, qu’en parallèle sur l’efficacité énergétique des moteurs à combustion interne.
IMOTEP (Innovation MOTEur Propre) est un projet de recherche et développement qui répond à cette problématique et qui vient d’être validé financièrement pour 15 M€. Il commence aujourd’hui, avec pour objectif des moteurs générant 10 grammes de CO2 en moins par km en 10 ans, dont 5 grammes de moins en 5 ans. Il est coordonné par le Groupe HEF, avec, notamment l’Université Jean Monnet à travers le laboratoire Hubert Curien et l’Ecole Centrale de Lyon à travers le laboratoire LTDS, dans un partenariat public-privé, afin d’apporter des innovations majeures pour les moteurs propres.

L’expertise des Laboratoires de recherche (Laboratoire Hubert Curien et LTDS)
Fort de leurs spécialités respectives, plusieurs chercheurs du Laboratoire Hubert Curien et du LTDS, mèneront des travaux fondamentaux et appliqués sur des axes de recherche autour de l’interaction laser ultra-bref-matière, la texturation des surfaces, la tribologie et les interactions lubrification-surface.
En particulier, le Laboratoire Hubert Curien développera des moyens de texturation de surface à grande vitesse, compatible avec l’utilisation dans la grande série automobile. Pour cela, une recherche fondamentale essentielle à la progression du niveau de connaissances et au maintien d’une avancée dans le domaine sera également conduite sur les effets induits lors de l’interaction laser-matière. L’optimisation du traitement du signal et l’analyse vibratoire sur un banc d’essai en tribométrie de pièces moteurs seront également traitées par le Laboratoire Hubert Curien avec de nouveaux modèles de débruitage des signaux issus de plusieurs capteurs en proposant de nouvelles représentations de signaux apprises automatiquement à partir de données réelles ou simulées.
Le Laboratoire de Tribologie et Dynamique des Systèmes (LTDS) sera en charge de comprendre les mécanismes tribologiques, associés en particulier à la formation, au maintien de l'épaisseur d'un film lubrifiant avec des fluides de faible viscosité et à sa capacité à circonscrire la dissipation par frottement à des valeurs les plus faibles possibles sur l'ensemble des régimes de lubrification. Le LTDS mettra en œuvre une méthodologie expérimentale, de l'échelle moléculaire à l'échelle du composant-moteur, qui sera complétée par des simulations numériques des régimes en film complet ou par des modèles analytiques. L'impact du vieillissement des lubrifiants sur l'évolution de leurs propriétés tribologiques au cours du temps sera également analysée.

Les forces vives d’un territoire d’excellence
Le Groupe HEF, l’Université Jean Monnet et l’Ecole Centrale de Lyon au travers de leurs forces de recherche, en collaboration avec les acteurs du territoire Lyon Saint-Etienne, participent activement, par ce programme IMOTEP, à la création de plus-value technologique grâce à une coopération public-privé réussie dans le domaine de l’ingénierie des surfaces.
Ce partenariat fort permettra, à terme, la naissance d’une filière industrielle sur le territoire Saint-Etienne-Lyon (usinage mécanique et revêtements de composants moteurs à forte valeur ajoutée) et 400 créations d’emplois.

Le consortium IMOTEP est un groupement scientifique et industriel soudé, aux talents remarquables, qui partage 20 ans de valeurs et de promesses tenues. Ce consortium agit au cœur du volet Ingénierie dans le projet IDEXLYON2016 de l’Université de Lyon.

Les membres du consortium :
-Groupe HEF
-Université Jean-Monnet (Laboratoire Hubert Curien)
-Ecole Centrale de Lyon (Laboratoire de Tribologie et Dynamique des Systèmes)
-Manutech-USD
-Constructeurs automobiles: Groupe PSA, Volkswagen, Porsche, MAN
-Total

Publié le 16 février 2017