Mission de recherche de Kerguelen

Damien Guillaume, enseignant-chercheur au Laboratoire Magmas et Volcans en Mission de recherche aux îles subantarctiques de Kerguelen

Damien Guillaume, enseignant-chercheur au Laboratoire Magmas et Volcans (UMR CNRS 6524) à la Faculté des Sciences et Techniques de l’UJM se rendra en mission de recherche pour les îles Kerguelen le 1er décembre 2016 pour une durée de 3 mois.
Le transfert depuis La Réunion jusqu’à Kerguelen sera effectué à bord du navire océanographique ravitailleur Marion Dufresne.

C’est dans le cadre du programme de recherche Talisker, soutenu par l’Institut Polaire Français Paul Emile Victor (IPEV) et coordonné par Damien Guillaume depuis 2013 que ces travaux de recherche sont menés sur l’archipel français au sud de l'Océan Indien. L’isolement et les climats extrêmes de cette région qui constitue l'un des cinq districts des Terres australes et antarctiques françaises exigeront du chercheur et son équipe une technicité et un savoir-faire particuliers.

Le Programme scientifique "Talisker", qui associe des chercheurs de l’Université Jean Monnet, de l’Université de Toulouse 3, de l’Université Paris Sud et de l’Université de Bretagne Occidentale, a pour objectif d'étudier et de caractériser les circulations de fluides affectant la lithosphère de Kerguelen à différents niveaux structuraux, depuis le manteau supérieur jusqu'à la surface et eur migration vers l'Océan austral.

Pour la campagne de cette année, les travaux seront axés d'une part sur les systèmes hydrothermaux actifs, les interactions fluides-roches-biosphère et la quantification des flux d'éléments chimiques du continent vers l'océan côtier, d'autre part sur les systèmes magmatiques intrusifs, leur origine, leur mode de mise en place et leur exhumation en lien avec les variations des climats durant les 10 derniers millions d'années.
     
Ce programme contribue à la vocation de l’IPEV de mettre en valeur les régions australes et de favoriser la sensibilisation du public aux problématiques propres à cette région en particulier car ces îles volcaniques sont des laboratoires naturels exceptionnels pour la compréhension des changements climatiques globaux.

 

 

En savoir plus :
> Laboratoire Magmas et Volcans (UMR CNRS 6524)
> Faculté des Sciences et Techniques
> Voir plus de photos

Publié le 28 novembre 2016