Réussite des partenaires régionaux à l’appel à projet « France médecine génomique 2025 »

Réussite des partenaires régionaux à l’appel à projet « France médecine génomique 2025 »Médecine Génomique

Le consortium régional AURAGEN, dont sont membres l’Université Jean Monnet et le CHU de Saint-Etienne, et l’Ecole des Mines, est l’un des deux lauréats retenus par l’Etat dans le cadre de l’appel à projets prévu par le plan « France médecine génomique 2025 » pour constituer des plateformes de séquençage à très haut débit de l’ADN à visée sanitaire.

Le Premier Ministre Edouard Philippe à Matignon le 17 juillet 2017, en compagnie de Frédérique Vidal, Ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, et de Mme Agnès Buzyn, Ministre de la Santé.

Ce projet permettra d’entrer dans l’ère de la médecine génomique par une prise en charge diagnostique et thérapeutique plus personnalisée grâce au séquençage en routine de génomes individuels.

Communiqué de presse diffusé par les membres d’AURAGEN

AURAGEN est porté par un Consortium, composé d’un Groupement de coopération sanitaire (GCS AURAGEN) qui rassemble :
- les 4 Centres Hospitalo-Universitaires de la grande région (CHU de Clermont-Ferrand, CHU Grenoble Alpes, Hospices Civils de Lyon et CHU de Saint-Etienne)
- les 2 Centres de lutte contre le cancer : le Centre Jean Perrin (Clermont-Ferrand) et le Centre Léon Bérard (Lyon), et l’Institut de Cancérologie de la Loire Lucien-Neuwirth.
Outre le GCS et ses institutions, le consortium rassemble :
- l’Université Jean Monnet de Saint-Etienne,
- l’Université Claude Bernard Lyon 1
- l’Université de Grenoble-Alpes
- l’Université de Cler¬mont Auvergne
- l’Ecole des Mines de Saint-Etienne et la Fondation Synergie Lyon Cancer.
Un partenaire industriel, la société Eurofins-Biomnis, leader européen de la biologie médicale spécialisée, complète le consortium.

 

Crédit Image : Licence Wikimedia Commons

Publié le 20 juillet 2017