Salle de sieste : bilan 2017

Salle de Sieste 1001 nuitsle succès d'une initiative de l'UJM pour favoriser le bien-être des étudiants

Ouverte depuis janvier 2017, la salle de sieste 1001 nuits aménagée à la Bibliothèque Universitaire Santé est une initiative inédite de l’Université Jean Monnet dans le paysage universitaire français. Six mois après l’émergence de ce projet insolite, le succès de la salle de sieste est incontestable : les étudiants à l’emploi du temps très chargé, entre révisions et gardes à l'hôpital, sont conquis par la micro-sieste dont les bienfaits avérés permettent d’améliorer les capacités de mémorisation, l’efficacité au travail et la créativité.

La salle de sieste permet aux étudiants en médecine de récupérer

Une salle de sieste pour permettre aux étudiants en médecine de récupérer

Ce projet est né d’une démarche globale des personnels du Service Commun de la Documentation de l’UJM pour réorganiser les salles de travail en groupe de la BU Santé, selon l’approche du Design Thinking pour répondre aux besoins des étudiants par l’innovation et avec empathie. Après avoir constaté l’extrême état de fatigue des étudiants qui s’endormaient sur les tables de la BU, Brigittte Renouf, Directrice du Service Commun de la Documentation de l’UJM et Anna Matras Ban, Responsable de la BU Santé, ont décidé de concevoir un espace de détente, en consultation avec les étudiants après un benchmarking [étude comparative, N.D.L.R] sur les salles de sieste en entreprises et dans les bibliothèques étrangères, puisqu’il n’en existait pas encore en France. L’expertise du Professeur Catherine Massoubre, psychiatre et assesseur à la pédagogie à la Faculté de Médecine a conforté l’intérêt de ce projet pour remédier au manque de sommeil et à la mauvaise santé physique et mentale des étudiants.

Inspirée de la micro-sieste énergisante appelée power nap dans les pays anglo-saxons, la salle de sieste 1001 nuits répond au besoin de renforcer la réussite étudiante à l’Université Jean Monnet, en améliorant les conditions de travail des étudiants. Cet espace de bien-être leur offre un lieu de repos favorisant l’efficacité au travail. La sieste est en effet reconnue comme bénéfique pour la mémoire, la concentration, la créativité mais aussi pour la santé physique.

D’inspiration orientale et cocooning, dotée de six couchages confortables de type « fatboy » et de deux tentes confortables, avec une capacité de 40m² consacrée au repos consacrée à la pratique de la microsieste, la salle de sieste a su séduire les étudiants.

6 mois après l’ouverture de la salle de sieste, les étudiants en médecine sont conquis

Le constat est extrêmement positif. La salle de sieste 1001 nuits est utilisée sur une large amplitude horaire durant toute la journée, par des étudiants de la PACES à la 6ème année.  Les personnels de la BU Santé ont observé depuis 6 mois une fidélisation des étudiants usagers qui viennent seuls ou à plusieurs et qui « s’autogèrent ». L’espace reste toujours très calme, propre et propice à la sieste car les consignes sont respectées. Une enquête d’usage va être réalisée prochainement. Les échos ont été très nombreux dans les médias régionaux et nationaux mais aussi de la part d’autres universités qui ont manifesté un fort intérêt, pour s’inspirer du projet et mettre en place des espaces dédiés au bien-être et à la réussite étudiante.

Depuis l’ouverture, les étudiants en Médecine expriment une pleine satisfaction de pouvoir bénéficier d’un espace dédié au bien-être. En témoignent les réactions exprimées dans le cahier des 1001 remarques, à disposition dans la salle de sieste :

6 mois après l'ouverture de la salle de sieste, les étudiants sont conquis« Merci beaucoup, cette salle est géniale. »

« Une initiative bien plus que satisfaisante. Notre BU fait la différence. Merci. »

« Un super dodo merci. SUPER ! »

Publié le 7 juillet 2017