Hommage à Serge Riffard

Hommage à Serge RiffardProfesseur de microbiologie, Vice-Président délégué aux Relations Internationales

La communauté de l’Université Jean Monnet a appris avec une grande tristesse le décès de Serge Riffard, Professeur de biologie et Vice-Président délégué aux Relations Internationales. Serge Riffard, enseignant-chercheur et Vice-Président talentueux, s’est distingué par un travail de grande qualité et reconnu par tous.

Serge Riffard, biologiste

Étudiant à la Faculté des Sciences et Techniques de l’Université Jean Monnet, Serge Riffard obtient une maîtrise de biologie des organismes et des populations en 1992 puis il intègre l’Université Claude Bernard Lyon 1 pour un DEA en Ecologie Microbienne. Il effectue sa thèse au sein du Centre National de Référence des Legionella et devient docteur de l’Université Claude Bernard Lyon 1 en 1997. Après avoir été enseignant vacataire à l’UJM depuis 1994, il commence sa carrière en 1997 par un emploi d’ATER à la Faculté des Sciences et Techniques puis à la Faculté de Médecine de l’Université Jean Monnet.

Il effectue un séjour au Canada à l’Université d’Ottawa où il occupe un poste d’assistant post-doctoral d'enseignement et de recherche de 1998 à 2000 au sein du Centre de Recherche en microbiologie Environnementale. Il revient à Saint-Étienne où il est nommé Maitre de Conférences dans le département de Génie Biologique en septembre 2000. Il obtient son Habilitation à Diriger des Recherches en 2008 et devient Professeur des Universités en 2010.

Son attrait particulier pour les partenariats à l’étranger le conduit à devenir chargé de mission  relations internationales de l’IUT dès 2004 puis vice-président délégué aux Relations Internationales de l’UJM en 2007, fonctions dans lesquelles il ne cessera de s’investir.

Ses travaux de recherche
Au sein de l’axe thématique VIH du laboratoire GIMAP, Serge Riffard a été l’un des pionniers des travaux sur les anticorps neutralisants. Parallèlement, il a développé une activité de recherche sur les légionelles, bactéries des eaux responsables de la maladie légionellose, sur lesquelles il avait travaillé pendant sa thèse et son post-doctorat. Il est responsable de trois grands projets innovants (IMS, LEGIOCAPT, AEROLEG) soutenus par l’ANSES (Agence Nationale de SEcurité Sanitaire, de l'alimentation, l'environnement et du travail) sur l’amélioration et le développement des méthodes de détection et de quantification des légionelles dans les échantillons environnementaux et les prélèvements cliniques. Avec son équipe, il avait rejoint l’UMR 5600 Environnement Ville Société en 2015.

L'enseignement
Dès son recrutement en 2000 à l’IUT, il a pris la responsabilité des enseignements pratiques de microbiologie et des enseignements d’immunologie. Entre 2002 et 2008, il a créé, piloté et animé la formation « Legionella » en partenariat avec le Centre National de Référence des Légionelles et le CHU de Saint-Étienne.

 

Serge Riffard, Vice-Président en charge des relations internationales

Fort d’une expérience solide à l’IUT de Saint-Étienne, Serge Riffard prend les fonctions de vice-président délégué aux relations internationales en janvier 2007. C’est avec énergie et professionnalisme qu’il s’est emparé de cette mission, mesurant toute la dimension politique et travaillant au quotidien sur tous les dossiers avec un grand pragmatisme tant pour les relations internationales que pour le Centre International de Langue Et Civilisation Française, plus particulièrement pour l’apprentissage du Français Langue Etrangère, activité qu’il s’est attaché à développer.


Serge Riffard au sein de l’équipe présidentielle en avril 2012

Serge Riffard au sein de l’équipe présidentielle en avril 2012


Visionnaire et volontaire, il a su emmener l’UJM et toutes les équipes travaillant à l’international – enseignants comme administratifs –, vers les nouveaux défis tels que la réponse aux appels à projets internationaux, le développement des grands programmes d’échanges et de partenariats aux formes multiples, la mise en place de cours en langue anglaise, la communication ou le déploiement des nouvelles technologies.
Il a été très présent sur la scène institutionnelle tant en interne à l’UJM qu’à l’Université de Lyon ou à la Conférence des Présidents d’Université, soutenant l’Université dans de grands réseaux internationaux. Il avait installé ses quartiers au Pôle International, entièrement dévoué à son équipe.

L'Université de Lyon

Serge Riffard était très impliqué dans le projet de site Lyon Saint-Étienne à travers l’Université de Lyon. Il était pour cela très présent au sein des comités de travail à l’UdL et très apprécié de ses collègues de la COMUE.

 

Tout au long de sa carrière, Serge Riffard a été proche de ses équipes et des étudiants dont l’avis importait beaucoup, sachant écouter les uns et les autres, prodiguer des conseils avec discernement et impartialité, et partageant les moments conviviaux avec joie.

L’ensemble de la communauté UJM porte ses pensées vers sa famille.

Publié le 4 avril 2018