ICOHTEC

L’UJM accueille 300 chercheurs internationaux au 45eme symposium ICOHTEC

Le département des Patrimoines et des Paysages Culturels de l’UJM organise le 45ème Symposium du Comité International pour l'Histoire de la Technologie (ICOHTEC), du 17 au 21 juillet 2018, sur le thème «Les mutations technologiques, d'hier à demain. 50 ans d'ICOHTEC».
300 chercheurs de 40 nationalités sont attendus à l’Université Jean Monnet pour un évènement exceptionnel de rayonnement international.


Logo réalisé par Joao Luca Nogueira Domingos, étudiant en Master DYCLAM

Le symposium international pour la première fois à Saint-Étienne

Après avoir été reçu dans des villes comme Rio de Janeiro ou encore Tel Aviv, l’ICOHTEC a choisi de s’installer pour la troisième fois en France, et pour la première fois à Saint-Étienne, dans la capitale française du Design, héritière d’un immense patrimoine industriel et désormais tournée vers l’avenir, la technologie et l’innovation. Cette édition exceptionnelle marquera le 50e anniversaire d’ICOHTEC. Le Comité Local d’Organisation est présidé par Robert Belot, professeur d’histoire contemporaine à l’UJM.

Le Comité International pour l'Histoire de la Technologie a été conçu à Paris en 1968 par un Américain, un Russe et un Français alors que leurs pays respectifs sont en période de guerre froide. L'objectif du comité est de favoriser la coopération internationale en faveur de l'étude et du développement de l'histoire de la technologie en rassemblant les spécialistes de différentes disciplines.



Un congrès scientifique sur la transformation des régions industrielles

Lors de ces quatre jours de visites et d’interactions à Saint-Étienne, mais aussi sur le site de Le Corbusier récemment inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco, à Firminy, terre historique de culture industrielle et d'innovation technologique, les chercheurs exploreront l'histoire de l'innovation et des technologies intégrant la tendance du patrimoine et son importance majeure dans la société moderne. La transformation des régions industrielles est au cœur de cette conférence scientifique.

Le Symposium 2018 de l'ICOHTEC se veut un temps d'échange mais aussi de découverte d'une région façonnée par l'industrie et qui vit le futur au présent. De la reconstruction technologique à la reconnaissance du patrimoine industriel, Saint-Étienne est un laboratoire de la ville qui résonnera dans les débats du colloque.

Au programme :

•    Des visites d’industries locales à Badoit, Thuasne, café Rival, etc.
•    De fortes collaborations avec les acteurs du territoire : Projections à la Médiathèque de Saint-Étienne, visites du Site Le Corbusier, visites du Musée d’Art et d’Industrie, soirée Jazz Evening au Musée de la Mine, gala à la Cité du Design...
•    Un hommage sera rendu à Maurice Daumas : grand historien des techniques, il est l’un des précurseurs de l’archéologie industrielle en France, et l’un des trois fondateurs de l’ICOHTEC.

 

Une programmation riche grâce à l'implication des étudiants

Les étudiants de l’Université Jean Monnet ont particulièrement contribué à la richesse de l'évènement avec la création d'un livret répertoriant les sites industriels et de l'innovation de la Métropole, réalisé avec le soutien de Ville d'Art et d'Histoire.

Les étudiants du Master Histoire Civilisation Patrimoines ont conçu spécialement pour l’occasion un nouveau parcours de visite du quartier Manufacture, qui perdurera après l’évènement, repris par la Ville de Saint-Étienne. Priscila Vilela Mendes, étudiante du Master HCP originaire du Brésil a réalisé une exposition photos sur le patrimoine industriel local. Joao Luca Nogueira Domingos, étudiant en Master DYCLAM a également réalisé le logo de cette 45e édition du Comité International.


Photo réalisée par Priscila Vilela Mendes, étudiante du Master HCP

 

Plus d'informations : www.icohtec2018.fr

Publié le 9 juillet 2018