Sylvie Baudino, Chevalier de la Légion d’Honneur

Sylvie Baudino, Chevalier de la Légion d’Honneur

Le 6 mars 2018, Michèle Cottier, Présidente de l’Université Jean Monnet a remis les insignes de Chevalier dans l’Ordre de la Légion d’Honneur à Sylvie Baudino, Professeure en Biologie Végétale à l’UJM.

Le début de carrière de Sylvie Baudino :

Originaire de la vallée du Gier, Sylvie Baudino effectue ses études à l’Université Paris VI où elle soutient en 1985 sa thèse dans la spécialité de la biologie végétale. Elle débute sa carrière dans le secteur privé au sein de Biogremma, le laboratoire de biotechnologies de Limagrain, à Clermont-Ferrand, durant une dizaine d’année.

Sylvie Baudino travaille ainsi sur différents programmes tels que la résistance des plantes aux virus ou la production de protéines thérapeutiques par les plantes.

Ses activités de recherche académique :

Revenue dans sa région natale, elle s’oriente vers la recherche publique en intégrant l’École Nationale Supérieure comme attachée temporaire d’enseignement et de recherche.

En 2000, Sylvie Baudino rejoint l’Université Jean Monnet en tant que Maitre de Conférences. Elle est nommée Professeur des Universités en 2010, année pendant laquelle elle prend la direction du Laboratoire de Biotechnologies Végétales appliquées aux plantes aromatiques et médicinales (LBVpam, CNRS).

Entourée d’une quinzaine de personnes, l’objectif de ses recherches est d’augmenter les connaissances fondamentales sur les plantes utilisées par l’homme, et apporter des résultats qui ont un impact sur la façon dont on les cultive ou les utilise.

Le parfum de la rose :

Sylvie Baudino est reconnue comme une spécialiste de la synthèse et la sécrétion des composés volatils odorants par les fleurs, particulièrement la rose. Elle a participé à de nombreux programmes scientifiques prestigieux tant au niveau régional (Emergence, Cible, GDR "Odeurs, Odorants, Olfaction") [liens] qu’internationaux, avec le programme israélo-américain BARD (Binational Agricultural Research & Developement Fund) et en Chine où elle a récemment publié sur une variété rare de rose à la prestigieuse publication PNAS (« Proceedings of the National Academy of Sciences »). Fin 2016, elle décroche avec ses partenaires (IRHS, RDP, UNS) un financement de 435K€ de l’Agence Nationale de la Recherche (ANR) pour le projet Rosascent, qu’elle coordonne.

Sylvie Baudino et son équipe ont été les premiers à révéler que la synthèse du parfum des roses se faisait de manière originale par rapport aux autres plantes aromatiques. Ils ont ainsi expliqué que le géraniol est l’une des molécules responsables du parfum des roses, et décelé la présence d’un gène clé (RhNUDX1), jamais trouvé auparavant dans la synthèse du parfum, qui était 7 000 fois plus exprimé dans les roses odorantes.

Cette découverte, fruit de 15 années de recherche, pourrait aider les créateurs de roses à sélectionner leurs fleurs et à combiner les différentes espèces. Quand on sait que la rose est la fleur la plus vendue au monde, on mesure l’impact que peut avoir une telle découverte.

Reconnaissance et distinctions :

Ces résultats majeurs ont fait l’objet d’une publication et la couverture de l’éminente revue scientifique américaine de référence mondiale Science en juillet 2015. Ils ont également conduit l’Académie des Sciences à décerner à Sylvie Baudino le Prix Dujarric de La Rivière 2016, prix de biologie intégrative.

Collaborations :

Avec le LBVpam, Sylvie Baudino a travaillé avec de multiples équipes de recherche au sein de laboratoires partenaires, l’Institut de Recherche en Horticulture et Semences de l’INRA d’Angers, le Laboratoires de reproduction et développement des Plantes de l’ENS de Lyon, l’Institut de Chimie de Nice de l’Université de Nice, l’Unité Santé de la Vigne et Qualité du Vin de l’INRA de Colmar

En plus du soutien de l’Université Jean Monnet, Sylvie Baudino et son équipe ont également bénéficié de celui de nombreux partenaires tels que le CNRS, le laboratoire Monique Rémy-IFF, l’association Roses Anciennes en France, les roseraies de Saint-Galmier et Caluire, la Roseraie Fabine Ducher, le Groupe de Recherche GDR MediatEC, le Groupe de recherche GDR03 Odorant - Odeur - Olfaction qui développe des recherches multi et transdisciplinaires autour des domaines de la perception des odeurs, des composés odorants ou des arômes et parfums.

Actualité : Sylvie Baudino a publié en récemment Le parfum des roses aux Publications de l'Université Jean Monnet Saint-Etienne (PUSE). Cet ouvrage appartient à la collection Le Goût du Savoir, et traite de l'histoire des connaissances sur le parfum des roses, du rôle de ce parfum dans la nature, et de la recherche biologique actuelle sur les roses parfumées, en passant par sa diversification à travers les roses créées au XIXe et XXe siècles.

Retrouvez en image la cérémonie de remise de la Légion d'Honneur au Pr Hervé Décousus, Professeur en Thérapeuthique et Médecine interne à l'UJM (septembre 2017)