Fest'Uval Jean Mon'Arts : un label de qualité !

Fest'Uval Jean Mon'Arts : un label de qualité !

Le 19ème festival de l'Université Jean Monnet s'est déroulé comme chaque année dans le cadre enchanteur de Saint-Victor sur Loire, les 26, 27 et 28 mai 2011, avec au programme près de 350 artistes.

La 19ème édition vient de s'achever avec une fois de plus un foisonnement de spectacles sur trois soirées : 350 artistes répartis dans 34 groupes : 5 spectacles vivants, 2 groupes de danse, 22 concerts de musique dont 3 concerts classiques, 2 spectacles de music-hall et 3 exposantes.

Ceci démontreCompagnie des Polygones
Compagnie des Polygones
une fois de plus la créativité de nos étudiants et de nos collègues et témoigne de  leur vitalité. De l'humour, de la tendresse, des talents inattendus découverts au fil des scènes, que ce soit en théâtre, chant ou musique de tout genre.

Saluons tout particulièrement la participation active de nos étudiants étrangers : ceux-ci garderont un magnifique souvenir de leur passage à l'Université Jean Monnet. En effet, cette année, nous avons eu une forte participation des étudiantes chinoises qui nous ont étonnés agréablement en montrant, pour certaines, leur talent de musiciennes et chanteuses, et pour d'autres leurs talents de comédiennes : l'atelier guitare de l'Université, gratuit pour les étudiants, leur a permis de se révéler et de s'intégrer à l'université ; le CILEC  les a aidés à monter un spectacle de contes traditionnels qui ont ravi nos festivaliers. 

Du piano à l'église de Saint-Victor
Du piano à l'église de Saint-Victor
Le service culturel et d'action sociale, le SCAS, une fois de plus a rempli sa mission qui est celle de permettre les rencontres entre les artistes, les spectateurs et favoriser l'inter-génération : un réel plaisir de convivialité qui marque cette fin d'année universitaire.

Remercions tous nos artistes mais aussi tous ceux qui ont participé d'une façon ou d'une autre à la réussite de cette manifestation ; même s'il n'y avait pas foule, il y avait la qualité d'écoute de nos spectateurs, car bien sûr le froid nous a desservis, mais il faisait si chaud dans tous les cœurs.

Une page se tourne et que VIVE LE FESTIVAL 2012 !

Publié le 28 mai 2011