Force - Vitesse - Puissance

Force - Vitesse - Puissance

Le Laboratoire de Physiologie de l'Exercice fait la couverture de la revue Sport et Vie, (septembre-octobre 2010) pour ses travaux sur le rapport entre la force et la vitesse dans la réalisation de la performance sportive.

Sport, rugby

Les travaux de recherche effectués  au sein du Laboratoire de Physiologie et de l'Exercice (EA 4338) de l'Université Jean Monnet par Pierre SAMOZINO et Jean-Benoît MORIN, docteurs en biomécanique de la locomotion et de la performance, font l'objet d'un important article et de la couverture de la revue "Sport et Vie" de septembre-octobre 2010.

Il y est question en particulier du rapport entre la force et la vitesse dans la réalisation de la performance sportive :

Qu'il s'agisse de courir vite, de sauter ou de lancer, la puissance musculaire est souvent présentée comme la principale qualité d'un athlète. Mais est-ce le seul déterminant musculaire de la performance ?

Des travaux récents ont mis en avant l'influence importante du profil musculaire force-vitesse, c'est-à-dire du rapport qu'il existe chez chacun de nous entre nos capacités de force (force maximale que nous pouvons produire) et nos qualités musculaires de vitesse (vitesse maximale de contraction de nos muscles).

Un déséquilibre entre ces qualités de force et de vitesse peut impliquer des baisses de performances de près de 30%.

La détermination précise de ce profil musculaire force-vitesse, en complément de celle de la puissance maximale, est donc d'un grand intérêt dans l'évaluation des qualités d'un athlète en vue de l'optimisation de sa performance.

Ces mesures peuvent être effectuées en laboratoire ou sur le terrain, notamment grâce à de nouvelles méthodes simples. Ces dernières sont actuellement expérimentées au sein du Laboratoire de Physiologie et de l'Exercice.

Publié le 21 octobre 2010