La nouvelle salle de spectacle de l'Université se dévoile au son de la clarinette

La nouvelle salle de spectacle de l'Université se dévoile au son de la clarinette

Dans le cadre de leur collaboration, le département de Musicologie de l'UJM et le Conservatoire de Saint-Etienne proposent un concert de clarinette classique pour permettre au grand public de découvrir la nouvelle salle de spectacle de la Maison de l’Université, au 10 rue Tréfilerie à Saint-Étienne

Clarinette


Classe clarinette
Classe clarinette
Dans le cadre de leur collaboration, le Département de Musicologie de l'UJM et le Conservatoire de Saint-Etienne proposent un concert de clarinette classique pour permettre au grand public de découvrir la nouvelle salle de spectacle de la Maison de l'Université, au 10 rue Tréfilerie à Saint-Étienne, le jeudi 24 février à 19 heures.

Cliquer sur l'image pour agrandir

L'entrée est libre et gratuite, et le lieu original. Une occasion d'être dans les premiers à découvrir un espace culturel qui allie proximité, confort et esthétisme.

La clarinette et la musique classique :


Inventée vers 1700 par l'artisan allemand, Johann Christian DENNER, la clarinette a immédiatement séduit les compositeurs grâce à sa sonorité malléable et son extraordinaire souplesse à travers ses différents registres couvrant une tessiture la plus singulière des instruments à vents (près de 4 octaves).

Les moyens rudimentaires de communication de l'époque expliquent le fait que la clarinette ait mis du temps pour traverser les frontières. Ainsi, en 1740, Vivaldi sera le premier à intégrer la clarinette à l'orchestre dans deux concertos "grosso" et  les premiers concertos pour clarinette seront écrits par MOLTER en 1747.

MOZART découvrira cet instrument en 1778 lors d'un voyage à Mannheim ; il écrit alors à son père Léopold : "J'étais hier soir à l'opéra de Mannheim, parmi les instruments à vent, il y avait deux clarinettes, Père, vous ne pouvez vous imaginer la beauté du son de la clarinette ! Ah, Père, si nous en avions dans nos orchestres !"

Plus tard, BERLIOZ écrira : "La clarinette est l'instrument à vent qui peut le mieux faire naître, enfler, diminuer et perdre le son. De là, la faculté précieuse de produire le lointain, l'écho, le son crépusculaire".

Il va donc de soi que la clarinette est particulièrement apte à répondre aux exigences de l'interprétation de la musique romantique.

Un moment musical d'émotion et de raffinement pour un plaisir de tous âges.

Publié le 21 février 2011