Élections présidentielles : votes alternatifs expérimentés à St-Étienne

Élections présidentielles : votes alternatifs expérimentés à St-Étienne

Un groupe de chercheurs en sciences économiques, universitaires et CNRS, issus des Universités de Saint-Etienne, de Caen, de Strasbourg et de Polytechnique ont organisé pour le premier tour des élections présidentielles un test de différents modes de scrutin dans trois communes en France dont celle de Saint-Etienne.

Un groupe de chercheurs en sciences économiques, universitaires et CNRS, issus des Universités de Saint-Etienne, de Caen, de Strasbourg et de Polytechnique ont organisé pour le premier tour des élections présidentielles un test de différents modes

de scrutin dans trois communes en France dont celle de Saint-Etienne.

Le jour du premier tour des élections présidentielles le 22 avril 2012 dernier, le vote par note et le vote par approbation ont été testés dans plusieurs bureaux de vote (à Louvigny en Basse-Normandie, à Saint-Etienne en Rhône-Alpes et à Strasbourg en Alsace). La participation des électeurs, anonyme et sur la base du volontariat, a été sollicitée à la sortie des bureaux de vote des communes expérimentées. Deux bulletins de vote expérimentaux, des isoloirs et une urne de vote étaient à la disposition des électeurs pour leur permettre de voter dans les mêmes conditions que lors du vote officiel. Le résultat des votes expérimentaux n'a bien évidemment eu aucune influence sur le résultat du vote officiel car les résultats ont été rendus publics qu'à la fin du second tour des élections législatives  (17 juin 2012).  

Taux de participation à l'expérience moyen d'environ 54,18% des votants du premier tour.

L'expérimentation de modes de scrutins alternatifs fait ressortir qu'ils sont adaptables à l'échelle nationale.

RÉSULTATS :

- François Hollande arrive systématiquement et nettement en tête avec les modes de scrutin alternatifs testés. Par exemple, plus de 49 % des français seraient prêts à lui accorder leur approbation dans le vote par approbation.

- Jacques Cheminade arrive dernier et Nathalie Arthaud avant-dernière avec le vote officiel et tous les modes de scrutin testés.

- Les autres candidats voient leur place varier selon les modes de scrutin. Certains candidats sont en position plus favorable, alors que d'autres voient leur classement reculer fortement.

: http://www.gate.cnrs.fr/spip.php?article580

Publié le 3 juillet 2012