La preuve par 9 ...

La preuve par 9 ...

La preuve par 9 de l'excellence scientifique de l'Université Jean Monnet, Saint-Etienne : elle obtient 3 nouveaux LABEX au titre de la seconde et dernière vague des Laboratoires d'excellence, qui s'ajoutent ainsi aux 6 déjà obtenus lors de la première vague.

IDEX

La preuve par 9 de l'excellence scientifique de l'Université Jean Monnet, Saint-Etienne: elle obtient 3 nouveaux LABEX au titre de la seconde et dernière vague des Laboratoires d'excellence, qui s'ajoutent ainsi aux 6 déjà obtenus lors de la première vague.

 

Ces 3 lauréats sont :

COMOD (Constitution de la modernité: raison, politique, religion). Ce projet de Sciences humaines et sociales, doté de 4 500 000 €, concerne quatre de nos laboratoires : l'Institut d'Histoire de la Pensée Classique, le Laboratoire Triangle (action, discours, pensée politique et économique), le Laboratoire d'Etudes sur les Monothéismes, le CERCRID (Centre d'Etudes et de Recherches Critiques sur le Droit). Il vise à analyser, dans un esprit interdisciplinaire, le mouvement qui a conduit à la modernité et à la situation économique et politique actuelle, et plus particulièrement à l'émergence d'une plateforme civique des démocraties européennes.

CORTEX (Construction, Fonction Cognitive et Réhabilitation du cerveau). Ce projet de Sciences de la Vie et de la Santé, doté de 11 500 000 € concerne à la fois des chercheurs en économie réunis au sein du Laboratoire GATE et des neurologues de l'université stéphanoise. Il vise à améliorer notre connaissance du fonctionnement du cerveau, en vue de nouvelles procédures thérapeutiques pour soigner les déficits moteurs, perceptifs et attentionnels, ainsi que les désordres cognitifs, comme la maladie de Parkinson.

 

 PRIMES (Physique, Radiobiologie, Imagerie Médicale et Simulation). Ce projet de Sciences du Numérique et Mathématiques, doté de 8 000 000 €, concerne des chercheurs du Laboratoire Hubert Curien. Il vise à développer des méthodes et des appareils innovants en imagerie médicale, en traitement de l'image et en radiobiologie afin d'améliorer les diagnostics, de faciliter le repérage des tumeurs et de perfectionner les traitements en protégeant mieux les tissus sains.

Pour mémoire, les 6 lauréats de la première vague étaient :

- MANUTECH-SISE (Sciences et Ingénierie des Surfaces et Interfaces)
- IMU (Intelligence des Mondes Urbains)
- IMUST (Multiscale Science and Technology)
- MILYON (Mathématiques)
- HASTEC (Histoire et Anthropologie des Savoirs, des Techniques et des Croyances)
- CLERVOLC (Volcanisme).

 Les deux derniers lauréats cités impliquent l'Université de Saint-Etienne dans des partenariats extérieurs à l'UdL (Université de Lyon). Tous les autres ont été coordonnés au sein du PRES Université de Lyon et présentés par celui-ci.

Au total des deux vagues de sélection, 171 lauréats ont été sélectionnés au niveau national. 9 pour l'Université Jean Monnet (soit plus de 5% du total national), ce n'est pas mal du tout...

Publié le 15 février 2012