Un accompagnement proposé pour une labellisation d'ici 3 ans

Un accompagnement proposé pour une labellisation d'ici 3 ans

Le bureau de l'Université de Lyon accepte le principe d'une négociation avec l'Etat en vue d'une labellisation IDEX d'ici 3 ans.

... imagine IDEX

Le bureau de l'Université de Lyon (UdL) accepte le principe d'une négociation avec l'Etat en vue d'une labellisation IDEX d'ici 3 ans

Le bureau du PRES Lyon Saint-Etienne (UdL), composé des chefs d'établissements membres fondateurs et des représentants des associés, réuni ce mardi 28 février, a retenu le principe d'accepter la proposition de soutien et d'accompagnement du site, qui lui a été faite le 20 février dernier, par le ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche.

La proposition consiste pour l'UdL à entrer dans un processus de négociation avec l'Etat en vue de la labellisation IDEX, dans un délai maximum de trois ans.

Les travaux, destinés à progresser vers la concrétisation du projet de transformation du site, seraient menés dans le cadre d'une convention entre le PRES et l'Etat signée prochainement, assortie d'un point d'étape annuel et d'un accompagnement financier durant les trois années. Comme pour les 8 sites lauréats, il s'agirait d'une convention globale de type IDEX qui intègrerait les projets Labex et Idefi et permettrait une mise en cohérence des différents programmes liés aux investissements d'avenir que le PRES soutenait.

Le bureau de l'UdL souligne que cette étape est positive et encourageante. Elle constitue une reconnaissance effective de la qualité du projet IDEX  Lyon Saint-Etienne et la pertinence des perspectives d'évolution du site ce que le jury avait souligné en attribuant une majorité des voix au dossier. Elle permet ainsi de maintenir les dynamiques actuelles tout en incitant les établissements et le PRES à renforcer les aspects du dossier qui ont paru moins convaincants au jury.

Le bureau de l'Université de Lyon, attaché à la réussite de cette opération importante pour le site Lyon Saint-Etienne, demande un engagement rapide de discussions concernant les modalités précises du conventionnement proposé par le ministère, afin de pouvoir recueillir l'avis du conseil d'administration du PRES le 14 mars prochain.

Publié le 1 mars 2012