Khaled Bouabdallah, nommé administrateur provisoire du PRES Université de Lyon

Khaled Bouabdallah, nommé administrateur provisoire du PRES Université de Lyon

Après consultation des établissements membres du PRES Université de Lyon, Françoise MOULIN-CIVIL, rectrice de l’académie de Lyon et chancelière des universités, a procédé à la nomination du professeur Khaled BOUABDALLAH en qualité d’administrateur provisoire de l’Université de Lyon. Il assurera donc la gouvernance du PRES durant la période de transition qui s’amorce et dans la perspective de la future loi.

Khaled BOUABDALLAH

Après avoir mené au cours de ces quatre dernières années, sous l'impulsion de son président Michel LUSSAULT, de grands projets pour Lyon Saint-Étienne, l'Université de Lyon (UdL) s'apprête à entamer une nouvelle étape au service du développement de son site universitaire, fondée sur la coopération de ses membres.

Le professeur Michel LUSSAULT, dont la nomination en qualité de directeur de l'Institut français de l'Éducation (IFE) avait été officiellement validée le 16 octobre dernier par le Conseil d'administration de l'ENS de Lyon, a souhaité cesser ses fonctions de président de l'Université de Lyon le 14 janvier 2013.

Ce même jour et après consultation des établissements membres du PRES (Pôle de Recherche et d'Enseignement Supérieur), Françoise MOULIN-CIVIL, rectrice de l'académie de Lyon et chancelière des universités, a procédé à la nomination du professeur Khaled BOUABDALLAH, président de l'Université Jean-Monnet Saint-Étienne et vice-président de l'Université de Lyon, en qualité d'administrateur provisoire de l'Université de Lyon. Il assurera donc la gouvernance du PRES durant la période de transition qui s'amorce et dans la perspective de la future loi.
Khaled BOUABDALLAH, président de l'Université Jean-Monnet depuis janvier 2007, réélu en mars 2012, est également vice-président de la CPU (Conférence des Présidents d'Universités).

La nouvelle étape qui démarre pour l'Université de Lyon est déterminante. Les Assises de l'enseignement supérieur et de la recherche et l'annonce d'une nouvelle loi à brève échéance vont conduire le PRES, en appui sur les solides acquis de son expérience, à imaginer et à refonder son modèle de coopération dédié au développement scientifique du site Lyon Saint-Étienne, afin d'en faire un site majeur en France et en Europe.

Lire l'édito de Khaled BOUABDALLAH publié dans la lettre d'information de l'Université de Lyon (Janvier 2013)

Publié le 15 janvier 2013