L’Université Jean Monnet de nouveau sélectionnée dans un partenariat Erasmus Mundus Action 2 : Al-Idrisi II

L’Université Jean Monnet de nouveau sélectionnée dans un partenariat Erasmus Mundus Action 2 : Al-Idrisi II

Depuis juillet 2011, l’UJM est partenaire du projet de coopération Al-Idrisi (programme Erasmus Mundus Action 2) coordonné par l’Université de Grenade.

Al IDRISI

Depuis juillet 2011, l'UJM est partenaire du projet de coopération Al-Idrisi (programme Erasmus Mundus Action 2) coordonné par l'Université de Grenade. Cette action 2 cherche à favoriser la coopération structurée entre les établissements d'enseignement supérieur des pays européens et des pays tiers via la promotion de la mobilité des étudiants de tout niveau d'études, des doctorants, des chercheurs, et du personnel universitaire et administratif.

Initialement retenu pour une période de 3 ans (de juillet 2012 à juillet 2015), ce projet vient d'être à nouveau sélectionné et financé par l'Europe (de juillet 2014 à juillet 2017).

La grande nouveauté du projet Al-Idrisi II est que le partenariat s'est élargi : le lot géographique concerné comprend toujours l'Algérie, le Maroc et la Tunisie mais l’Égypte et la Libye sont aussi impliquées.

8 partenaires européens et 11 partenaires d'Afrique du Nord participent maintenant pleinement à Al-Idrisi II :


En Autriche:
Université de Graz
En Espagne:
Université de Grenade
En France:
Université de Poitiers
Université Jean Monnet de Saint-Étienne
En Italie:
Université de Bologne
Université de Padoue
Au Portugal:
Université de Coimbra
En Roumanie:
Université Alexandru Ioan Cuza
En Algérie:
Université des Sciences et de la Technologie Mohamed Boudiaf d'Oran
Université Badji Mokhtar de Annaba
En Egype:
Université du Caire
En Libye:
Université Zawia
Université Ouverte de Tripoli
Au Maroc:
Université Abdelmalek Essaâdi, Tetouan
Université Hassan II, Casablanca
Université Hassan I, Settat
Université Sidi Mohamed Ben Abdellah, Fez
En Tunisie:
Université de Monastir
Université de Carthage
 
Il y aussi des membres associés à ce partenariat comme des universités (celle de Gafsa en Tunisie ou celle d'Alexandrie en Égypte), la Fundación Euroárabe de Altos Estudios de Grenade, l'Institut national des langues et civilisation orientales et les Ministères de l'enseignement supérieur de chacun des pays nord-africains.

Al-Idrisi II s'est vu attribué un financement de 4.140.000€. Ce financement européen contribuera à couvrir les frais de déplacement, les frais de séjour, les frais d'assurance et les frais de participation pour les 288 boursiers prévus (étudiants et personnel enseignant et administratif).
L'indemnité mensuelle de séjour est de 1000 euros pour les étudiants, de 1500 euros pour les doctorants, de 1800 euros pour les post-doctorants et de 2500 euros pour un personnel de l'établissement.

Publié le 22 juillet 2013