Un délégué général pour la Fondation de l'Université Jean-Monnet

Un délégué général pour la Fondation de l'Université Jean-Monnet

Lancée en décembre 2011, la Fondation de l’UJM structure et institutionnalise les partenariats forts et durables entre l’Université Jean-Monnet et le monde économique. Pierre Soudan, qui a pris ses fonctions en février dernier, a pour mission de veiller à la traduction de la stratégie globale de la Fondation en stratégie de collecte de fonds. Il est également en charge de développer de nouveaux partenariats université/entreprises tout en structurant et en animant le réseau des partenaires.

L'Université Jean-Monnet, Saint-Etienne vient de recruter un délégué général pour sa Fondation.

Lancée en décembre 2011, la Fondation de l'UJM structure et institutionnalise les partenariats forts et durables entre l'Université Jean-Monnet et le monde économique. Pierre SOUDAN, qui a pris ses fonctions en février dernier, a pour mission de veiller à la traduction de la stratégie globale de la Fondation en stratégie de collecte de fonds. Il est également en charge de développer de nouveaux partenariats université/entreprises tout en structurant et en animant le réseau des partenaires.

Véritable alliance entre l'Université et l'Entreprise, la Fondation de l'UJM œuvre pour une valorisation du territoire en construisant un sentiment d'appartenance à la communauté universitaire. Elle  finance des projets qui permettent à l'Université de se rapprocher des besoins des entreprises et des acteurs économiques et sociaux.

Elle encourage l'insertion professionnelle des étudiants via différentes actions telles que les journées du Job dating. Elle impulse la création de nouvelles formations encore plus adaptées aux besoins des entreprises, développe l'apprentissage ou encore la formation en alternance. Elle favorise la valorisation et le transfert des recherches sur les thématiques d'excellence du territoire et encourage la création d'entreprises innovantes. Elle soutient l'égalité des chances en améliorant la mixité et la diversité sociale et valorise les talents étudiants au travers de bourses au mérite.

 

Pierre SOUDAN, de la Marine nationale à l'enseignement supérieur

Après plusieurs affectations à la mer et en état-major, il occupe le poste de Directeur de l'École navale à Brest, grande école d'ingénieurs formant les futurs cadres de la Marine. Il termine sa carrière militaire en 2009 et rejoint le monde de l'enseignement supérieur en Rhône-Alpes, en tant que directeur du projet de rapprochement entre l'EMLYON Business School et l'Ecole Centrale de Lyon. Ce projet s'est concrétisé par la création de l'Alliance Science & Business sur le Campus Lyon Ouest - Ecully et par le succès dans l'appel à projet IDEFI avec I.D.E.A. (Innovation, Design, Entrepreneurship & Arts). Délégué du Fonds de Dotation conjoint Centrale Lyon - EMLYON créé en 2012 pour être le réceptacle des dons provenant du mécénat d'entreprises il a coordonné la mise en place de la Fondation américaine « Friend's of Alliance  Centrale Lyon - EMLYON » créée par les alumnis des deux écoles aux Etats-Unis.

 

Il a débuté sa carrière comme pilote de l'aviation embarquée à bord des porte-avions "Clemenceau" et "Foch". Après l'École supérieure de guerre Navale et le Cours supérieur interarmées à Paris, il est affecté à la direction du personnel de la Marine (entre 1992 et 1995). Il est nommé au commandement de l'aviso "Premier Maître L'Her" et en 1998, il prend les fonctions de commandant en second du porte-avions « Foch ». De 2000 à 2002, il commande la frégate « Duquesne ». De 2002 à 2005, il est chef du bureau officiers à la direction du personnel de la Marine puis est nommé en 2005, chef de cabinet du Chef d'état- major de la Marine. Promu au grade de Contre-amiral il est nommé au commandement de l'École navale le 1er septembre 2006. Pendant ses trois années de Directeur, l'Ecole navale contracte de nombreux partenariats en particulier avec des établissements de l'enseignement supérieur et de la recherche, domaine dans lequel il exerce aujourd'hui.

 

Publié le 3 avril 2015