Une étudiante du Master Eco-Etho de l’UJM publie dans les PNAS

Une étudiante du Master Eco-Etho de l’UJM publie dans les PNAS

Laëtitia Ruppé, étudiante en deuxième année du Master Ecologie & Ethologie à l’Université Jean-Monnet, Saint-Étienne, est première auteure d’une publication dans la prestigieuse revue de l’Académie des Sciences des USA. L’article, publié le lundi 6 avril dernier, explique comment les poissons des océans organisent leurs communications acoustiques.

Laëtitia Ruppé, étudiante en deuxième année du Master Ecologie & Ethologie* à l'Université Jean-Monnet, Saint-Étienne, est première auteure d'une publication dans la prestigieuse revue de l'Académie des Sciences des USA (PNAS). L'article, publié le lundi 6 avril 2015, explique comment les poissons des océans organisent leurs communications acoustiques.

C'est au sein de l'équipe du Professeur Éric Parmentier à l'Université de Liège que Laëtitia Ruppé avait décidé d'effectuer son stage de deuxième année de master, invitée par Frédéric Bertucci, ancien thésard du laboratoire ENES de l'UJM en post-doc là-bas. De renommée mondiale, l'équipe du Professeur  Éric Parmentier explore les mécanismes de production des sons chez les poissons.



En étudiant des enregistrements sonores effectués par 120 mètres de fond dans l'Océan Indien, Laëtitia et ses co-auteurs ont montré qu'il existe deux catégories de poissons. Ceux qui, actifs de jour, utilisent les sons en complément des signaux visuels et n'hésitent pas à causer tous ensemble entrainant une sorte de cacophonie acoustique. Et ceux nocturnes, qui veillent à utiliser des fréquences sonores différentes afin de se partager efficacement l'espace acoustique, compensant ainsi l'impossibilité d'utiliser des signaux visuels.

Comme l'énonce le titre de l'article de PNAS (Proceedings of the National Academy of Sciences) : les contraintes environnementales pilotent le partage de l'environnement sonore chez les poissons ! Gageons que les travaux de l'équipe vont continuer à dévoiler les secrets du monde du silence... et que les étudiants du master Eco-Etho seront toujours les bienvenus à Liège.

*Le master Eco-Etho est une formation axée sur l'étude du comportement des animaux en lien avec leurs milieux, avec un fort accent sur la gestion des populations animales et la conservation de l'environnement. Il accueille chaque année une promotion d'une vingtaine d'étudiants.


 Consulter l'article

Publié le 27 avril 2015