Pauline et Sylvain, étudiants à l’UJM, racontent leur 4L Trophy

Pauline et Sylvain, étudiants à l’UJM, racontent leur 4L Trophy

Pauline et Sylvain, étudiants à l’IAE de Saint-Etienne, business school de l'Université Jean Monnet, ont participé à la 20ème édition du 4L Trophy, du 16 au 26 février 2017. Pauline nous raconte leur intense expérience.

Pauline, qu’est-ce que le 4L Trophy et comment l’avez-vous connu ?
Le 4l Trophy est un raid solidaire qui existe maintenant depuis plus de 20ans. Ce raid consiste à relier la France au Maroc en Renault 4 (4L), soit plus de 6000 kms, dont 1500 kms dans le désert marocain. Il s’agit d’un raid réservé aux étudiants qui apportent avec eux des fournitures scolaires et sportives pour l’association « Enfants du désert » qui vient en aide aux enfants démunis du Sud Marocain. Il s’agit d’une course d’orientation, les équipages doivent parcourir le moins de kilomètres possible avec comme seuls outils une carte, une boussole et un roadbook.
C’est un évènement plutôt médiatisé. Sylvain et sa famille sont passionnés de voitures anciennes, ils possédaient déjà plusieurs 4L. Moi, je viens d’une famille de garagiste donc le 4L Trophy est un évènement dont nous entendions parler chaque année et qui nous faisait rêver.

Pourquoi avez-vous décidé de participer ?
Dans le cadre de nos études au sein du département management de l’IAE Saint-Etienne, nous sommes amenés à réaliser des projets en groupe toutes filières confondues. Ils doivent nous permettre de mettre en pratique nos compétences managériales tout en expérimentant la gestion de projet. Nous avons donc, tous les deux, pensé aux 4L Trophy puisqu’il s’agit d’une expérience qui nécessite énormément d’investissement personnel. De plus, nous espérions que ce projet nous permettrait également de contribuer au rayonnement de notre département management et de façon plus générale de l’IAE et de l’Université Jean Monnet.

Comment avez-vous préparé le voyage ?
Après avoir créé notre association, nous avons commencé à démarcher des entreprises afin de récolter des fonds. Pour cela nous avons créé un dossier de sponsoring et sommes allés démarcher directement des entreprises. Nous avons également
La 4L devant l'entrée du Campus Tréfilerie
organisé plusieurs évènements comme des ventes de stylos, de brioches ou encore une tombola. Grâce à cela ainsi qu’à la participation de l’IAE, nous avons pu obtenir notre budget. Nous avons donc pu acheter une 4L F6 ayant déjà participé au Raid en 2014. Grâce à Stéphane, un ami de Sylvain, nous avons mis à neuf la mécanique et mon père a  refait toute la carrosserie aux couleurs de l’UJM ! Nous avons ainsi passé tous nos week-ends à tenter de devenir des apprentis mécanos ! Et grâce à nos efforts nous avons pu partir avec une voiture presque neuve.

Quels souvenirs gardez-vous de cette expérience ?
Ce fut une expérience unique qui nous a permis de rencontrer de merveilleuses personnes, dont une autre étudiante de l’UJM, en médecine. Nous avons découvert une nouvelle culture totalement inconnue pour nous, la culture marocaine. Nous avons pu rencontrer et jouer avec les enfants que  l’association « Enfants du désert » aide. Grâce au service des sports de l’Université Jean Monnet, nous avions pu apporter avec nous un grand nombre de ballons et d’accessoires de sport qui ont été redistribués aux écoles marocaines.
Nous en avons pris plein les yeux avec des paysages magnifiques notamment dans le désert de Merzouga. Ce raid fut très intense et plus sportif que nous l’imaginions. En effet, nous dormions peu, il fallait conduire plusieurs heures avec comme seuls outils une carte et une boussole, il fallait pousser les 4L enlisées en plein soleil… bref c’est une aventure épuisante mais très enrichissante que nous sommes fiers d'avoir terminée !

Comment s’est passé le retour en France ?
Nous étions très tristes que tout cela se termine. Ce road-trip avait occupé tout notre temps libre pendant plus de six mois, le retour à la réalité a donc été très dur. Ne souhaitant pas manquer plus de cours, nous avons décidé de faire le trajet retour en une seule fois. Nous avons donc conduit pendant 20 heures à tour de rôle pour arriver à Saint-Etienne au petit matin. La reprise des cours a été plutôt difficile et nous avions encore en tête tout ce que nous venions de vivre. Marqués par cette aventure, nous nous sommes lancés le défi de refaire un raid l’année prochaine. Nous espérons donc participer au « Bab El Raid 2018 », chacun avec sa voiture et un nouveau coéquipier. Nous aimerions en effet partir avec ceux qui nous ont aidés pour le 4L Trophy.

Conseil pour les étudiants qui souhaiteraient participer ?
Nous conseillons cette aventure à tous les étudiants ! C’est un projet très intense, qui demande énormément de temps et d’investissement mais vous en ressortirez enrichis !

Publié le 10 mai 2017