Expérience VP étudiant

« C’est en agissant sur les choses du quotidien que l’on améliore la vie des étudiants ! »

Depuis novembre 2015, Alexandre est vice-président (VP) étudiant à l’Université Jean Monnet (UJM). Rencontre avec Alexandre pour découvrir ses missions et les apports d’une telle expérience.

Crédit photo : Pierre Simboiselle

«Envie de faire bouger les choses et de vivre une expérience enrichissante »
Intéressé par l’approche du DUT Génie Biologique, option Génie de l'environnement  et convaincu par le Directeur de l’IUT de Saint-Etienne rencontré sur un salon étudiant, Alexandre, originaire de Nice, a posé ses valises à Saint-Etienne.
Alexandre s’est, dans un premier temps, investi dans la vie de l’IUT : du « petit militantisme » pour obtenir l’installation de micro-ondes ou pousser les journées culturelles jusqu’à un investissement plus fort en devenant trésorier de la FASEE et élu étudiant.
Son envie de faire bouger les choses, de poursuivre son engagement et de vivre une expérience enrichissante l’a convaincu de se présenter au poste de VP étudiant.

« Construire son poste. »
Alexandre fait le lien entre les étudiants, l’administration de l’Université Jean Monnet et les collectivités (CROUS, mairie …) Un poste peu cadré, « à toi d’aller voir où l’on a besoin de toi et où tu dois participer à la politique de l’université ».
Le jeune homme de 21 ans a des missions de représentation dans différents conseils et commissions de l’UJM comme la Commission de la formation et de la vie universitaire (CFVU), la section disciplinaire, le conseil documentaire… Une présence indispensable quand il est porteur de projet mais aussi une manière de savoir ce qu’il se passe et de voir comment il peut faire évoluer les choses. Il co-préside avec la Chargée de Mission à la Vie Etudiante, Rosa-Maria Frejaville, la Commission Sociale et de la Vie Etudiante. C’est à cette Commission qu’est confiée la gestion du Fonds de Solidarité et de Développement des Initiatives Etudiantes (FSDIE), pour financer des actions visant à promouvoir la vie associative et citoyenne des étudiants, soutenir les initiatives étudiantes et améliorer les conditions de vie sur le campus.
Alexandre travaille au quotidien avec les associations et les élus étudiants. Cela va de l’aide de montage aux projets, à des conseils, à des remontées d’informations ou de situations impactant la vie des étudiants et nécessitant une solution à trouver avec l’administration (ex : absence de pause du temps de midi)… Alexandre se charge aussi d’accueillir et défendre des étudiants. Il se souvient d’un étudiant étranger brillant qui devait quitter le territoire français. Le retour dans son pays aurait été catastrophique pour lui : pays en guerre, parents décédés... Après des démarches réalisées auprès de la Préfecture par Alexandre, cet étudiant a pu rester à Saint-Etienne : « Quand on trouve des solutions comme ça, on se sent heureux. », nous confie-t-il.
L’amélioration des services aux étudiants, comme la restauration, les transports et les aides sociales,  est au cœur des préoccupations d’Alexandre. Les discussions avec les étudiants et les services, les rencontres informelles sont indispensables.
De la mise en place des horaires élargis d’ouverture de la BU à la création de liens avec l’ENSASE et Sciences Po Lyon, en passant par la mise en place de l’année de césure…les projets co-construits par Alexandre et l’administration de l’université sont nombreux mais il reste pourtant humble et garde les pieds sur terre : « C’est en agissant sur les choses du quotidien que l’on améliore la vie des étudiants ».

« C’est passionnant, tu te sens utile ! »
Pour Alexandre, un vice-président étudiant doit être motivé, plein d’énergie, organisé, doté d’un bon relationnel et humble. « On le fait parce qu’on aime ça, que l’on a compris les enjeux de la vie étudiante. L’objectif, c’est l’excellence, cette action pour toujours faire mieux comme le dit Michèle Cottier, la Présidente de l’Université Jean Monnet. »
Alexandre nous confie que même si c’est fatiguant humainement et physiquement, l’expérience, par sa richesse, apporte beaucoup et vaut le coup d’être vécue ! « Je n’aurai pas deux fois un tel poste dans ma vie ! J’ai gagné en maturité. C’est beaucoup plus formateur que les études. Je fais des finances, du droit, de la gestion de projet… Et quand on voit tous les étudiants que l’on a aidés, ça fait plaisir ! »
Si l’année dernière, Alexandre était en année de césure, cette année, il jongle entre ses cours et ses activités de VP étudiant d’un campus à un autre. « Tu participes à des évènements, ça prend du temps ! ». Et son temps est précieux ! Mais heureusement quand il ne peut pas se rendre disponible, il se fait représenter par d’autres élus étudiants. Il essaie, d’ailleurs, d’inclure le plus possible les élus étudiants dans ses missions quotidiennes : de cette manière, ils peuvent avoir une vision globale de l’université.
Quand Alexandre ne se consacre pas à ses missions de VP et qu’il ne révise pas, il travaille, pour payer ses études, à la Maison de l’armée où il effectue des missions de secrétaire milliaire au centre de préparation milliaire marine et  assure également des missions de formation et encadrement de jeunes volontaires. Dur dur dans cet emploi du temps très chargé de trouver du temps pour voir ses parents !

« Engagez-vous ! C’est enrichissant personnellement ! »
Alexandre est en troisième année de licence de biologie à la Faculté des Sciences et Techniques de l’Université Jean Monnet. Son souhait pour l’année prochaine est d’intégrer le Master Microbiologie moléculaire, pathogénie, écologie microbienne de l’Université Claude Bernard Lyon 1. Son objectif : travailler dans un laboratoire ou faire de la recherche pour devenir maître de conférences. « J’aimerais bien travailler sur l’interaction entre la microbiologie et l’environnement. »
Son conseil : « Engagez-vous quelque part ! C’est enrichissant personnellement ! S’engager pour les autres, c’est grandir et recevoir plus que ce que l’on a donné. »
 

Publié le 6 avril 2017