Khaled Bouabdallah réélu vice-président de la CPU

Khaled Bouabdallah réélu vice-président de la CPU (Conférence des Présidents d'Universités)

Jeudi 18 décembre 2014, l'assemblée générale de la CPU a reconduit à la présidence de la Conférence, Jean-Loup Salzmann (Paris-XIII), et ses deux vice-présidents Khaled Bouabdallah (UJM-Saint-Etienne) et Gérard Blanchard (la Rochelle). C'est la première fois qu'un bureau est reconduit pour un deuxième mandat.

Gérard Blanchard, Jean-Loup Salzmann et Khaled Bouabdallah

Jeudi 18 décembre 2014, l'assemblée générale de la CPU a reconduit à la présidence de la Conférence, Jean-Loup SALZMANN (Paris-XIII),  et ses deux vice-présidents Khaled BOUABDALLAH (UJM-Saint-Etienne) et Gérard BLANCHARD (la Rochelle). C'est la première fois qu'un bureau est reconduit pour un deuxième mandat.

Khaled Bouabdallah, professeur de sciences économiques, est président de l'Université Jean-Monnet, Saint-Etienne depuis janvier 2007 et a été réélu en mars 2012. Il est également président de la Comue Université de Lyon depuis mars 2013.

La Conférence des présidents d'université (CPU) est une association Loi de 1901 qui rassemble les dirigeants exécutifs des universités et établissements d'enseignement supérieur et de recherche afin de porter la voix et les valeurs des universités dans le débat public. Elle comprend actuellement une centaine de membres votant (présidents d'université, directeurs d'écoles normales supérieures, d'INP, d'INSA, administrateurs généraux) mais également des membres associés. Force de proposition et de négociation auprès des pouvoirs publics, des différents réseaux de l'enseignement supérieur et de la recherche, des partenaires économiques et sociaux et des institutions nationales et internationales, la CPU réagit aux évolutions du monde de l'enseignement supérieur et de la recherche et propose des éléments de transformation.
Dans un contexte de profondes mutations du secteur de l'enseignement supérieur et de la recherche, la CPU a également un rôle de soutien aux présidents dans leurs nouvelles missions et de promotion de l'Université française et de ses valeurs en France et à l'étranger.
Dans son action elle s'appuie sur l'Amue, (Agence de mutualisation des universités et établissements) qui contribue à l'élaboration d'une offre logicielle performante et à la formation des personnels de l'enseignement supérieur.

"Dans une période de mutation très importante, les rapports avec les pouvoirs publics demandent non seulement d'avoir une vision claire du rôle de la CPU, mais aussi de la fermeté, de l'expertise, de l'habileté et de la crédibilité dans l'action et la négociation", écrivent Jean-Loup Salzmann, Khaled Bouabdallah et Gérard Blanchard dans leur profession de foi. Ils insistent sur leur volonté de "préserver et renforcer l'unité (de la CPU)" pour être "en situation de défendre les intérêts des établissements en toute indépendance vis-à-vis des pouvoirs publics".

Publié le 18 décembre 2014