Le GIMAP récompensé par le Prix Jean REVIRON 2014

Le GIMAP récompensé par le Prix Jean REVIRON 2014

Un travail de recherche mené par une Ingénieure de l’Université Jean-Monnet, Mme Hind HAMZEH-COGNASSE en collaboration avec le laboratoire GIMAP, l’EFS Auvergne-Loire et l’Université de Louvain en Belgique a été récompensé par le Prix Jean REVIRON 2014 de l’Association Recherche et Transfusion.




Un travail de recherche mené par une Ingénieure de l'Université Jean-Monnet, Mme Hind HAMZEH-COGNASSE, sous la direction du Pr Olivier GARRAUD, en collaboration avec le Groupe de recherche sur l'Immunité des Muqueuses et Agents Pathogènes (GIMAP) de la Faculté de Médecine de l'Université Jean-Monnet de Saint-Etienne, l'EFS Auvergne-Loire et l'Université de Louvain en Belgique a été récompensé par le Prix Jean REVIRON 2014 de l'Association Recherche et Transfusion.

Hind HAMZEH-COGNASSE et ses collaborateurs ont cherché à comprendre pourquoi, au cours des transfusions, certaines poches de plaquettes provoquent chez les malades qui les reçoivent des réactions indésirables. Ces réactions peuvent aller de l'apparition de rougeurs sur la peau, à des poussées de fièvres et voire à des complications respiratoires sévères. Il était donc important d'identifier les éléments présents dans les poches responsables de ces effets. Ainsi, après un travail de deux ans sur plus de 10 000 poches de plaquettes produites en Auvergne Loire, trois molécules ont été identifiées, dont deux nouvelles produites par les plaquettes et qui n'avaient jamais été observées précédemment, qui semblent à l'origine des effets secondaires chez les malades.

Cette étude, a impliqué les personnels de recherche de l'Université et de l'EFS mais a également été réalisé en partie par des Doctorantes de l'Université, des étudiants en 3ème et 4ème année de médecine et par des étudiants de BTS. Au cours de leurs différents stages durant les deux années de l'étude, les étudiants ont pu participer à ce travail de recherche en réalisant des expériences et en présentant leurs résultats au cours de réunions de recherche. Ces étudiants ont ainsi pu contribuer aux avancées scientifiques de la Recherche stéphanoise dans le domaine de la Santé et au rayonnement de leur ville au niveau national et international notamment grâce à la publication des résultats dans un journal scientifique international spécialisé « TRANSFUSION » en mars dernier.

 



A gauche Mme le Dr Elisabeth PELISSIER, vice-présidente de l'ART, à droite M. le Pr Claude ECOFFEY, président de la Société Française d'Anesthésie-Réanimation), au centre Hind Hamzeh-Cognasse, Ingénieure de l'UJM, récompensée par le par le Prix Jean REVIRON 2014 de l'Association Recherche et Transfusion vendredi 19 septembre à Paris au cours du Congrès Annuel de la Société Française d'Anesthésie Réanimation.


 


 



Les principaux investigateurs de l'UJM et de l'EFS ayant participé à l'étude, de gauche à droite ; Dr Fabrice COGNASSE, Directeur scientifique, Charles-Antoine ARTHAUD et Marie-Ange EYRAUD, techniciens de l'EFS Auvergne-Loire et Hind HAMZEH-COGNASSE, Ingénieure de l'UJM et lauréate du prix.

Publié le 24 septembre 2014