Concours Cassin 2016 : l'équipe stéphanoise en demi-finale

Concours Cassin 2016 : l'équipe stéphanoise en demi-finale

L'équipe de Saint-Etienne, composée d’Elisa LAMIAUX, Laetitia LAUTISSIER et Antoine TRIANTAFILIDIS, étudiants de la Faculté de Droit, accède aux épreuves de demi-finales du concours Cassin 2016.
Ces étudiants ont été formés par l’association étudiante DUDH (Diffusion Universitaire des Droits de l'Homme). Rencontre avec Noé ALIX, son Président.

Peux-tu nous présenter l’association DUDH.
L’association DUDH a été créée le 18 décembre 2008 dans le prolongement et la continuité de l'association les Amis du concours René Cassin.
Elle a pour but de former les étudiants stéphanois aux concours de plaidoiries "droits de l'Homme" (Habeas Corpus pour les L3, Georges Vedel pour les M2, René Cassin pour les L3/M1/M2).
Nous constituons chaque année, en sélectionnant au préalable, les étudiants par le biais d’entretien individuel une ou des équipes pour ces concours, les formons, et les accompagnons sur les lieux des concours (Lyon, Paris et Strasbourg).
Nos trois étudiants sont qualifiés pour les plaidoiries orales qui auront lieu à Strasbourg les 30 et 31 mars. Ces demi-finales vont permettre de départager les trente équipes, françaises et européennes, sélectionnées et de désigner les deux équipes finalistes qui s'affronteront le 1er avril 2016 dans les prestigieux locaux de la Cour européenne des droits de l'homme à Strasbourg.

Combien de membres compte l’association ?
L’association compte 15 membres.

Comment rejoindre l'association ?
En participant aux concours. En effet, suite aux sélections organisées pour chaque concours ? les personnes sélectionnées rejoignent l'association. Elles intégreront l’équipe de formateurs l'année suivante de manière automatique ou volontaire.

En quoi consiste le Concours Cassin ?
Le concours Cassin permet à des équipes de trois étudiants (2 plaideurs et un conseiller juridique) de s'affronter sur la base d'un cas pratique en reconstituant un procès fictif devant la Cour européenne des droits de l'homme.
Chaque équipe représente soit un individu qui se plaint d'une violation de ses droits fondamentaux, soit l'Etat mis en cause dans l'affaire.
Dans un premier temps, les équipes doivent rédiger un mémoire. Après une première sélection sur la base de ces mémoires, les équipes retenues, issues de plusieurs pays européens, se retrouvent à Strasbourg pour plaider leur affaire.
Les deux meilleures équipes accèdent à la finale et plaident devant un jury de très haut niveau.

Pourquoi participez-vous ?
Ce concours est une incroyable expérience humaine et universitaire. Elle permet de se mettre dans le costume ou plutôt la robe d'avocat et de défendre un dossier.
Cette aventure Humaine apporte beaucoup aux participants, et aux formateurs.

Est-ce votre première participation ?
L'université participe au concours Cassin depuis 1993. Cependant, en raison du règlement du concours, chaque équipe plaide pour la première fois devant la Cour. En effet, on ne peut participer qu'une fois au concours.
Quatre accompagnateurs, dont un doctorant, accompagneront trois étudiants de Licence 3, qui représenteront donc les couleurs de l’Université Jean Monnet et sa Faculté de droit.

Publié le 29 mars 2016