EURO 2016 : Kiara, étudiante volontaire

EURO 2016 : Kiara, étudiante volontaire

Samedi 5 mars avait lieu la première journée de formation des volontaires de l’UEFA EURO 2016.
Kiara, étudiante à l’IAE, fait partie des 550 volontaires retenus à Saint-Etienne pour ce grand rendez-vous de football.
Que va-t-elle faire ? Qu’attend-t-elle de cette expérience ? Elle répond à nos questions.

Kiara, peux-tu te présenter ?
Je suis actuellement étudiante en 3ème année de sciences de gestion à l’Institut d’Administration des Entreprises. En dehors des cours mes passions sont la photographie, l’aviation et je pratique aussi l’équitation. Je suis également bénévole à la Croix-Rouge Française où j’exerce en tant que secouriste et participe à l’action sociale.

Pourquoi t'es-tu inscrite au programme des volontaires ?
Je me suis inscrite au programme des volontaires pour pouvoir vivre une expérience enrichissante en participant de l’intérieur à un événement international.
Cela me permettra notamment de voir le fonctionnement d’un projet évènementiel de très grande envergure, de rencontrer et travailler avec des personnes de nationalités et de cultures différentes.
Le foot est aussi un domaine que je ne connais pas trop de base, et ce sera l’occasion pour moi de le découvrir.
De plus, dans le cadre de mon projet professionnel, cela m’apporte une expérience intéressante et significative, qui va dans la continuité des compétences que je souhaite développer.

Peux-tu nous en dire plus sur ton projet professionnel ? Quelles compétences souhaites-tu développer ?
Le Master Management de projet de l'IAE m'offrira justement la possibilité d'être formée à la gestion de projet en général, sans forcément me limiter à un domaine de gestion. Il me permettra à terme de devenir chef de projet en m'assurant de la bonne marche du projet qui me sera confié et en coordonnant les différents acteurs autour de sa réussite (cela peut être le développement d'un produit, l'optimisation d'un entrepôt ou encore un projet RH comme l'amélioration des conditions de travail sur un service).
L'Euro 2016 est en lui-même un grand projet et permet, même à l'échelle d'un volontaire, d'en cerner les enjeux et d'en tirer des apprentissages qui pourront m'être utiles plus tard lorsque je managerai mon propre projet.


Quelle mission vas-tu effectuer ?
En tant que volontaire, je serai affectée aux services des spectateurs.  Notre mission sera d’accueillir l’ensemble des spectateurs et de nous assurer qu’ils puissent profiter au mieux de l’événement.
2,5 millions de spectateurs de plusieurs nationalités vont venir pour voir les matchs, supporter leurs équipes et passer un moment agréable en famille ou avec leurs amis. Notre rôle sera qu’ils puissent le faire dans une bonne ambiance et en toute sécurité. Nous travaillerons ainsi avec les différents acteurs mobilisés sur l’événement pour que tout se passe bien et que tout le monde puisse vivre une expérience unique. Nous serons également là pour les accompagner, les renseigner et les aider dans le périmètre du stade durant l’événement.
J’exercerai normalement également en tant que secouriste lors des entraînements à Geoffroy Guichard mais les plannings définitifs ne sont pas encore terminés. Je serai également potentiellement en renfort sur d'autres stades de l'euro 2016.

Comment s'est passée cette première journée de formation ? Qu'en as-tu pensé ?
Ce fut une très belle journée, avec de super rencontres. Nous avons d’abord eu une présentation générale le matin qui nous a permis de bien cerner l’envergure de l’événement, nos missions et leurs enjeux.
Plusieurs moment de convivialité étaient organisés (petit déjeuner, déjeuner et une après-midi olympiades), qui nous ont permis de faire connaissance dans un cadre agréable, de passer un bon moment et de créer en nous un esprit d’équipe grâce des moments de cohésion.
 
Qu'attends-tu de cette expérience ?
Je souhaite vivre un moment agréable, remplir correctement mes missions et pouvoir participer à mon échelle à la réussite de l’Euro.
Je souhaite également pratiquer des langues étrangères, approfondir mes connaissances sur les différentes cultures et m’enrichir personnellement et professionnellement.


Publié le 8 mars 2016