L’UJM au bout du monde : Lisa à Stavanger en Norvège

L’UJM au bout du monde : Lisa à Stavanger en Norvège

Rencontre avec Lisa, actuellement en Norvège, à Stavanger dans le cadre d'un DUETI*.

- Si tu avais un mot pour décrire ton premier jour en Norvège ?
Première pensée : pluvieux ! Mais on s'y habitue ! Pour le premier jour et les suivants, je dirais accueillant !

- Pourquoi avoir choisi d’étudier à l’étranger ?
Tout d'abord, pour améliorer mon anglais, puis pour vivre une expérience humaine. C'est une expérience très enrichissante personnellement. De plus, de nos jours, il me semble qu'étudier à l'étranger est un énorme bonus lors de l'embauche. Je recommande à tous ceux qui ont les possibilités et l'envie de partir étudier à l'étranger de le faire.
 
- Comment t’es-tu préparée ? Bénéficies-tu d’aides financières ?
Dans un premier temps, je me suis renseignée sur le pays (la Norvège), sur le temps, le style de vie... J'ai pris contact avec des anciens étudiants qui étaient partis au même endroit pour des conseils. Puis, il y a eu tout ce qui concerne l'administration (papiers, assurance, bourses...). Je bénéficie de trois aides financières : la bourse Erasmus, Explora, et Conseil Général de la Loire. Et enfin, préparation des bagages, kit de survie sans quoi ma mère ne m'aurait pas laissée partir... ;-) Pour ma part, j'ai stressé le jour même, mais une fois sur place, tout va mieux !

- Quelles différences perçois-tu au niveau de la vie quotidienne et de la vie universitaire ?
Très peu de différences. Je vis dans une résidence universitaire et mes amis à l'université sont mes amis en-dehors également. C'est une petite ville, on croise souvent les mêmes personnes lorsque l'on sort. De plus, beaucoup d’événements sont organisés avec l'université.

- Si tu en avais la possibilité, quel élément du fonctionnement universitaire de ce pays mettrais-tu en œuvre en France ?
Il y a beaucoup d'événements organisés à l'université, tels que "Coffee Around the World", permettant de se retrouver autour d'un café et de découvrir un pays par semaine. C'est une université très "internationale". Ce que je mettrais en œuvre, ce serait ce genre d'initiative et également des cours en anglais ouverts aux étrangers et aux Français. A Stavanger, les étudiants norvégiens peuvent participer aux cours en anglais comme nous. Tout le monde sait s'exprimer en anglais ici...

- Qu’attends-tu de cette expérience internationale ?
Améliorer mon anglais, ouverture d'esprit, rencontres, une expérience enrichissante tout simplement.

Si comme Lisa, tu veux vivre une expérience internationale inoubliable, n’hésite pas à contacter la Direction de l’International.

*DUETI (Diplôme d’Université d’Etudes Technologiques Internationales)

Publié le 23 février 2016