Le laboratoire SAINBIOSE : La synergie de la recherche stéphanoise en santé

Le laboratoire SAINBIOSE : La synergie de la recherche stéphanoise en santé

La création de ce nouveau laboratoire vient formaliser et structurer une coopération entre des chercheurs et médecins de l’Université Jean Monnet travaillant à la Faculté de Médecine et au CHU, et des chercheurs du Centre Ingénierie Santé de l’Ecole des Mines.

L’INSERM a labellisé dernièrement le laboratoire SAINBIOSE qui réunit dans une même unité des chercheurs médecins, biologistes et ingénieurs de l’Université Jean Monnet et de l’Ecole des Mines de Saint-Etienne, tous réunis sur le site du Campus Santé Innovations. La création de ce nouveau laboratoire vient formaliser et structurer une coopération entre des chercheurs et médecins de l’Université Jean Monnet travaillant à la Faculté de Médecine et au CHU, et des chercheurs du Centre Ingénierie Santé de l’Ecole des Mines. Ce projet a germé, pris corps et s’est construit de concert avec l’édification des bâtiments de la Faculté de Médecine et du Centre Ingénierie Santé à proximité du CHU.


Le laboratoire SAINBIOSE (SAnté Ingénierie BIOlogie Saint-Étienne) est une unité mixte de recherche qui émerge de l’Institut Fédératif de Recherche en Sciences et Ingénierie de la Santé (IFRESIS, créé en 2007) au sein duquel les membres de SAINBIOSE se sont rencontrés et ont monté des projets communs. En 2011, s’est ainsi créé le premier laboratoire regroupant des chercheurs de l’Université Jean Monnet et de l’Ecole des Mines, appelé LINA (Laboratoire Interdisciplinaire d’Études des Nanoparticules Aérosolisées). Les trois autres équipes de SAINBIOSE sont l’unité INSERM LBTO (Laboratoire de Biologie intégrative du Tissu Osseux), clé d’entrée à la demande de labellisation INSERM, l’équipe «Groupe de Recherche sur la Thrombose» adossée à un Centre d’Investigation Clinique également reconnu par l’INSERM et une équipe CNRS « BioIngénierie Fonctionnelle » de l’Ecole des Mines. Ces 4 équipes se sont donc réorganisées en deux équipes dans l'unité SAINBIOSE dirigée par Laurence Vico, Directrice de Recherche à l’Inserm et Stéphane Avril, directeur-adjoint, Professeur et Directeur de Centre à l’Ecole des Mines.

Leur thématique de recherche s’intéresse aux fragilités ostéoarticulaires comme l’ostéoporose ou l’arthrose et aux maladies veineuses, artérielles et de la coagulation. La symbolique de son acronyme indique la volonté des chercheurs de disciplines différentes de travailler ensemble et de manière transversale sur des sujets de santé visant l’amélioration de la prise en charge des patients notamment sur la prévention des pathologies chroniques et du vieillissement.

La stratégie de SAINBIOSE s’inscrit dans la priorité n°1 de l’INSERM pour 2020 « Renforcer les interfaces en recherche biomédicale entre les champs de recherche fondamentale, translationnelle, technologique et clinique et consolider le continuum vers la valorisation économique et sociétale ».

 

SAINBIOSE a officiellement été créé le 1er janvier 2016, et déjà de belles réussites sont venues asseoir sa notoriété : deux projets européens ERC (European Research Council) sur des pathologies vasculaires, un prix mondial de l’innovation avec l’industriel OsseoMatrix pour la fabrication d’os de synthèse et un prix de la Fondation pour la Recherche Médicale 2015.

 

Publié le 1 février 2016