Témoignage d'Hervé Giraudet

« Beaucoup d’institutions attendent la journée de la femme en mars pour mettre en avant leurs talents, je me suis dit que notre établissement pouvait faire beaucoup mieux. »

« Beaucoup d’institutions attendent la journée de la femme en mars pour mettre en avant leurs talents, je me suis dit que notre établissement pouvait faire beaucoup mieux. »
Les femmes vont être à l’honneur tout le mois de février à l’Université Jean Monnet. Découvrez tout le programme avec Hervé Giraudet, Vice-président délégué à la culture.

Pouvez-vous vous présenter.

Je suis maître de conférences en biologie depuis une vingtaine d’années à la Faculté des Sciences et Techniques où je me suis spécialisé dans les enseignements de microbiologie et de biologie cellulaire. Je fais partie de l’équipe présidentielle depuis 2007 et ai eu en charge successivement la vice-présidence vie étudiante jusqu’en 2012, la vice-présidence vie de l’établissement  jusqu’en 2015. Aujourd’hui, dans la toute nouvelle équipe de Michèle Cottier, je vais me consacrer à la vice-présidence à la culture de l’Université Jean Monnet.

 

Pourquoi vouloir mettre les femmes à l’honneur ?

L’idée m’est venue à l’automne  2015, suite à la biennale du Design où j’ai découvert, dans le Off, l’exposition « STEPHANOISES » qui met en lumière la richesse des vies et des destins de femmes marquantes à Saint-Étienne. J’ai pensé que l’université pouvait proposer une série d’évènements mettant les femmes à l’honneur. Beaucoup d’institutions attendent la journée de la femme en mars pour mettre en avant leurs talents, je me suis dit que notre établissement pouvait faire beaucoup mieux d’où cette série d’évènements gratuits proposés sur notre campus Tréfilerie durant tout le mois de février.

 

Découvrez le programme « Femmes à l’honneur : exposition- spectacle-conférence-cinéclub »

  • Du 9 au 27 février

Exposition STEPHANOISES, d’hier à aujourd’hui vers demain
De la philosophe Huguette Bouchardeau devenue Ministre de l’environnement à l’artiste plasticien internationale Orlan en passant par la jeune pilote automobile Carole Perrin sans oublier les petites mains de la mine « Les clapeuses » ou encore Muriel Robin, la cheffe d’entreprise Cécile Chapuis, la tennis-woman Aravane Rezaï dont les noms sont connus bien au-delà des frontières ligériennes, vous allez découvrir 49 portraits de femmes qui, par leur volonté, leur ambition, leur talent, leur vie ont contribué à marquer la ville de Saint-Etienne et au rayonnement de celle-ci. Cette exposition se verra dotée à partir du jeudi 18 février d’un 50ème portrait : celui de la 1ère femme présidente de l’université Jean Monnet : Michèle COTTIER.
Horaires d’ouverture : du lundi au vendredi 8h30-20h et le samedi : 9h-17h
Atrium de la Bibliothèque Universitaire Tréfilerie
Entrée libre - Informations : 04 77 42 18 45

  • Mardi 16 février à 20h30 à la Maison de l’Université

Pièce de théâtre Moi, Dian FOSSEY
Elle est consacrée à la célèbre  exploratrice américaine qui a vécu près de 2 décennies dans les hautes montagnes du Rwanda afin d’observer, au plus près, les gorilles des montagnes. On ne peut qu’être admiratif de la sobriété et de la beauté de la mise en scène de Gérard Vantaggioli. La comédienne Stéphanie Lanier transmet la passion de cette femme d’exception qui a trouvé dans le monde sauvage fraternité et amour.
Entre rires et combat, entre désillusion et espoir, la vie de Dian Fossey va basculer.
Le public va être emporté  par l’émotion de ce conte théâtral…
Discussion en bord de scène : La pièce d’une durée d’une heure sera suivie d’un débat avec la jeune chercheure Florence LEVRERO  du laboratoire ENES de l’Université qui témoignera, anecdotes et images à l’appui, de ses  recherches éthologiques en Afrique sur les bonobos et les gorilles.
Entrée gratuite sur réservation OBLIGATOIRE au 04 77 42 18 45 ou par mail : culture @ univ-st-etienne.fr

Pièce de théâtre Moi, Dian FOSSEY : COMPLET

 

  • Mercredi 17 février à 20h30 à la Maison de l’Université

Conférence-débat sur le thème PARCOURS DE FEMMES : Etudes, carrières et vie privée  organisée en présence de cheffes d’entreprises, femmes juristes, chercheures, femmes politiques, doctorantes…qui témoigneront des difficultés rencontrées, des réussites, et risques pris dans leurs carrières. Toutes ces femmes essaieront de montrer comment elles arrivent à concilier leur vie privée et leur poste à responsabilité.  Quels conseils donner pour allier réussite professionnelle et épanouissement personnel ?
Cette Conférence-débat est ouverte à tous les publics et animée par Marielle TOULZE (MCF responsable du master Infocom de l’UJM) et Mouna MOUNCIF-MOUNGACHE (MCF en droit, chargée de mission à l’égalité hommes-femmes de l’université).
Conférence présidée par Michèle COTTIER, présidente de l’Université.
Entrée libre- Réservation conseillée au 04 77 42 18 45 ou par mail : culture@univ-st-etienne.fr

  • Jeudi 18 février à 20h30 à la Maison de l’Université

Soirée Ciné-club de l’UJM avec le film BABY FACE (1933)d’Alfred E. Green.
Ce film raconte l’histoire de la bien-nommée Lily Powers, une jeune américaine qui quitte la pauvreté, sa région natale et part à la conquête d’une grande banque new-yorkaise. D’aventure en aventure, elle se sert des hommes pour progresser dans la hiérarchie de la grande entreprise.
Baby Face fait partie de ces films américains du début des années 30 particulièrement libres de ton, souvent crus, qui abordent frontalement des sujets tabous avant que le code Hays ne les interdise pendant près de quarante ans. Soirée animée par les enseignants-chercheurs Anthony GALLUZZO  et David GARROUX.
Entrée libre