Une étudiante de l’UJM dans « Les animaux de la 8 »

Une étudiante de l’UJM dans « Les animaux de la 8 »

« Les animaux de la 8 », sur la chaîne D8, consacre un reportage, dimanche 1er mai à 11h15, à Marine, étudiante, qui a créé son entreprise d’éthologie équine. Aujourd’hui, rencontrons Marine pour évoquer sa passion pour les chevaux.

Quel est ton parcours à l’UJM ?
Je suis en 3ème année de Licence Biologie des Organismes à l'UJM. Je voulais continuer en Master Ethologie-Ecologie mais mes projets ont changé depuis.

Peux-tu nous parler de ton entreprise d’éthologie équine ?
J'ai créé mon entreprise l'an dernier, après avoir fini ma formation de podologue équin afin de faire une entreprise qui réunissait deux choses différentes mais complémentaires.
Aujourd'hui je m'occupe du parage des chevaux pieds nus, et je fais également du coaching en équitation éthologique auprès de particuliers.
Le coaching a commencé en 2008, avec des amies dans un premier temps qui aimait beaucoup ce que je faisais avec mes chevaux, puis avec le bouche à oreille, ça a pris de l'ampleur. J'ai commencé ce travail avec mes propres chevaux qui avaient des histoires très compliquées, c'est eux qui m'ont emmenée dans cette voie depuis 2004.
J'avais un parcours de cavalière classique, j'ai monté en club depuis l'âge de 4 ans, j'ai passé tous mes galops, j'ai fait beaucoup de compétitions. Puis en pleine adolescence, j'ai dû faire face à la rééducation de l'une de mes juments suite à un accident de voiture, c'est à partir de ça que je me suis plongée dans une équitation beaucoup plus respectueuse du cheval.
J'ai décidé de créer mon entreprise car j'avais de plus en plus de demandes, et que je suis réellement passionnée par ce que je fais : aider les chevaux et chiens avec leurs propriétaires pour aller vers une relation plus saine, installer une meilleure communication entre eux, et leur permettre d'optimiser leurs capacités ! Mon but est de leur permettre d'avoir une relation authentique, et de régler les problèmes s'il y en a, sans contraindre l'animal, en allant à son rythme et à celui du propriétaire également. En plus d'aider les animaux, j'aide beaucoup les gens aussi. C'est très chouette.

Comment fais-tu pour concilier tes études et ton entreprise ?
Concilier mes études et mon entreprise n'est pas une mince affaire, car j'ai également mes propres chevaux au nombre de 9, et mes 5 chiens, ce qui me demande beaucoup de temps. Pour être honnête, les journées ne sont pas toujours assez longues, les jours de repos sont assez rares et les vacances impossibles pour le moment, car je suis toujours en route ! Mais quand on est passionné, on ne compte pas. J'ai déjà beaucoup de chance de faire quelque chose que j'aime vraiment et ça n'a pas de prix !

Comment vois-tu ton avenir professionnel ?
Mon premier projet est de finir ma licence de biologie car elle n'aura pas été sans difficulté.
Pour la suite, j'aimerais continuer de me former dans des domaines complémentaires, notamment dans le canin et en kinésiologie, ce qui me permettrait d'être encore plus polyvalente. J'ai toujours rêvé de travailler dans le monde du cheval, je ne me voyais pas faire autre chose. Aujourd'hui ce rêve devient accessible, malgré les difficultés liées à ce monde particulier, alors j'espère pouvoir continuer dans cette voie, c'est pourquoi je n'ai jamais arrêté pendant mes études.

Tu es championne de France d’equifeel. Peux-tu nous en dire plus sur ce sport ?
L'equifeel est une discipline basée sur l'équitation éthologique, qui se déroule avec différents jeux, uniquement à pied, afin de travailler la relation homme-cheval, la complicité qui les lient, la confiance, le respect, la connexion. J'ai découvert, par hasard, l'equifeel en 2009. J'ai adoré l'ambiance. J’ai fait les championnats de France à Lamotte Beuvron 4 ans de suite : deux fois championne de France et deux fois vice-championne.
Depuis 2014 j'ai arrêté avec mes chevaux car je n'ai plus le temps pour le moment, tous mes week-ends sont consacrés à mes clients, à l'animation de stages, et à l'accompagnement de mes élèves qui se sont lancés dans l'equifeel !
Par contre, je continue de faire des démonstrations de mon travail avec mes chevaux, je suis notamment allée au Haras de la Cense en septembre dernier, et j'ai été invitée au salon du cheval de Paris, sur le pôle éthologique en 2014 et 2015.

L’émission « Les animaux de la 8 » te consacre un sujet. Quels souvenirs gardes-tu du tournage ?
Les animaux de la 8 m'ont contactée pour réaliser un tournage le mois dernier. J'en garde un très bon souvenir, car c'était l'occasion de réunir mes chevaux et mes chiens sur une même piste, et de montrer le travail réalisé avec eux. J'ai trouvé ça très enrichissant, c'était une belle aventure, et ça me permet de montrer ma philosophie avec mes animaux, faire passer un message. Se retrouver devant les caméras était impressionnant sur le coup, puis mes chevaux ont très bien joués le jeu, mes chiens aussi, ils étaient même plutôt fiers je crois !


 

Publié le 28 avril 2016