Système de Gestion de Base de Données relationnelles (SGBD-R)

A l’origine, un SGBD-R est un logiciel dédié à la gestion des données alphanumériques de type attributaire stockées dans des tables et organisées en bases de données structurées. Grâce à un logiciel standardisé de requêtes attributaires (SQL = Standard Query Language), un SGBD permet d’interroger les tables, de procéder à des jointures ou à des synthèses. Les logiciels SIG proposent tous un module de SGBD-R en charge de la gestion des données attributaires. Plus récemment, les SGBD ont élargi le type de données qu’ils étaient capables de gérer et maintenant ce sont l’ensemble des données géographiques, attributaires, raster et vecteur que les SGBD-S (S pour spatiales), peuvent gérer de manière intégrée et cohérente. Toutefois le modèle classique associant une table à une couche d’entités reste encore dominant dans les systèmes simples.

L’organisation des données dans un SGBD-R doit être très stricte et formalisé par un modèle conceptuel de données. La correspondance entre deux tables doit se faire via une seule colonne (ou champ) dans chacune des tables mises en relation. Généralement, les relations utilisent des colonnes qui servent d’identifiant pour être certain que la relation soit stable dans le temps et se base bien sur des valeurs uniques.
Voir : Base de données géographiques
[English : Relational Database Management System (RDBMS)]

Vous pourriez laisser un commentaire si vous étiez connecté.
/webapps/wikimastersig/data/pages/glossaire/systeme_de_gestion_de_base_de_donnees_sgbd.txt · Dernière modification: //02/06/2015 17:43// par joliveau
Driven by DokuWiki Recent changes RSS feed Valid CSS Valid XHTML 1.0