Modèles de données

La conception du système d’information d’une organisation nécessite l’élaboration de nombreux modèles : données, traitements, usages, flux d'informations. Les modèles de données sont nécessaires en amont de la création des bases de données. On distingue habituellement trois niveaux de modélisation. Le Modèle Conceptuel de Données (MCD) s’attache aux grandes structures des données et à leurs relations indépendamment des technologies mises en œuvre dans le système informatique. Il se traduit souvent sous la forme d’un Modèle Entité-Association. Le Modèle Logique de Données (MLD) prépare l'implémentation des données au niveau physique, sous forme d’une base de données relationnelle ou, plus rarement maintenant, sous forme de simples fichiers. Le Modèle logique dans une base de données relationnelle transforme les entités conceptuelles en tables attributaires, détermine à partir des propriétés identifiantes les clés primaires. L’observation des cardinalités minimum et maximum de chaque association permet de savoir si une clé étrangère doit être ajoutée dans une table existante (cardinalité [0,n]) ou si l’association nécessite la création d'une nouvelle table. Le Modèle Physique de Données (MPD) correspond à la création des tables dans le SGBD ou des fichiers sur le disque dur.
Voir : Entité-Association, Système d’information
[English : Data Model]

Vous pourriez laisser un commentaire si vous étiez connecté.
/webapps/wikimastersig/data/pages/glossaire/modeles_de_donnees.txt · Dernière modification: //01/06/2015 22:23// par joliveau
Driven by DokuWiki Recent changes RSS feed Valid CSS Valid XHTML 1.0