Dernières parutions

Dernières parutions

ITINÉRAIRES ROMAINS

Documents de topographie et d’archéologie historiques pour l’histoire de Rome (de Scipion à Constantin).

Yves PERRIN

Éditeur Ausonius Éditions
Collection : « Mémoires » (vol. 51)
Date de parution : 08/2018
ISBN : 978-2-35613-224-6

  • Innombrables sont les publications sur la Rome antique, mais n’existe aucun recueil aisément consultable des documents de topographie et d'archéologie historiques qui fondent l’écriture de son histoire.

    Ce livre veut combler cette lacune. Structuré en cinq parties – l’Urbs
    et le monde, l’Urbs-Roma, son centre, ses quartiers, sa région et le suburbium –, il réunit selon des critères topographiques, diachroniques et thématiques 1500 documents graphiques – cartes, plans, coupes, élévations, représentations numismatiques etc. – en donnant les inscriptions et une sélection de textes qui vont de pair et couvre tous les domaines de l’histoire de Rome de la fin du IIIe a.C. au début du
    IVe p.C. Il nourrit une double ambition : fournir une information scientifique efficace et être commode à consulter.

 

 

 

L'EXÉGÈSE DE SAINT JÉRÔME

Sous la direction de Élie AYROULET et Aline CANELLIS

Éditeur Publications de l'Université de Saint-Étienne
Collection : « Antiquité - Mémoires du Centre Jean Palerne »
Date de parution : 06/2018
ISBN : 978-2-86272-698-4

  • La richesse de l’exégèse hiéronymienne ressort des diverses contributions de cet ouvrage : la première partie s’intéresse aux questions d’herméneutique, clés de l’interprétation hiéronymienne ; approfondissant ces problématiques par des exemples pratiques, la deuxième partie est consacrée aux Psaumes, tant ruminés à Rome qu’à Bethléem, dont les explications subissent des influences diverses, en particulier origéniennes ; la troisième partie souligne l’omniprésence de l’exégèse dans l’œuvre de Jérôme, orale ou écrite, que ce soit la sienne propre ou celle de ses contemporains examinée à l’aune de son acribie coutumière ; enfin, la quatrième et dernière partie s’attache à la diversité des interprétations de la Bible impactant la vie du Chrétien, à travers l’ascèse, ou encore motivant d’âpres discussions théologiques et dogmatiques, par exemple lors de la crise pélagienne. L’œuvre de Jérôme ne laisse ainsi pas indifférents ses contemporains, pas plus que nos contemporains qui peuvent être admiratifs devant le savoir encyclopédique du moine de Bethléem ou parfois simplement déçus par la pauvreté de sa pensée théologique, comparée à celle d’un Augustin par exemple. Seule une lecture attentive révèle aux lecteurs d’antan et d’aujourd’hui des voies nouvelles pour mieux appréhender l’œuvre si riche du Stridonien.

 

LES COLLINES DANS LA REPRÉSENTATION ET L'ORGANISATION DU POUVOIR À ROME

Manuel DE SOUZA (éd.)

Éditeur Ausonius Éditions Bordeaux
Collection : « Scripta antiqua » (108)
Date de parution : 04/01/2018
ISBN : 978-2-35613-201-7

  • Au cœur de la légende, les collines de Rome s’articulent au récit de la fondation, mais aussi des premières dissensions qui caractérisent l’histoire de la cité à venir. Les collines, sept et davantage, marquent indéniablement la topographie et ont un rôle dans la construction de l’espace urbain de la cité. Née sur le Palatin, au détriment de l’Aventin, l’Vrbs ne se constitue cependant véritablement qu’en se dotant d’un centre civique en contrebas des collines, sur le forum dès l’époque royale. Le forum et également le champ de Mars, où se fait le recensement et se réunissent les comices centuriates, deviennent les lieux centraux de la vie politique à l’époque républicaine, et la colline peut inspirer méfiance ou permettre l’affirmation d’un pouvoir alternatif. La symbolique et la fonctionnalité des collines de Rome résultent d’une histoire complexe et en mouvement, où se croisent faits historiques et exégèses, qui créent progressivement des stéréotypes, véhiculés jusqu’aux âges contemporains, sur la ville aux sept collines.
    Ce livre sur les collines et le pouvoir à Rome constitue un prologue à la synthèse sur le Palatin, de la mort d’Auguste au règne de Vespasien, que proposera le prochain volume des Neronia. Il permet de mettre en perspective l’ascension palatine du pouvoir impérial, et d’en souligner les enjeux en s’interrogeant sur le rôle structurant des reliefs dans la vie
    et l’imaginaire politiques romains.

Voir la présentation de l'éditeur

 

VARIUM ET MUTABILE. MÉMOIRES ET MÉTAMORPHOSES DU CENTON DANS L'ANTIQUITÉ

Sous la direction de Florence GARAMBOIS-VASQUEZ et Daniel VALLAT

Éditeur Publications de l'Université de Saint-Étienne
Collection : « Antiquité - Mémoires du Centre Jean Palerne »
Date de parution : 13/04/2017
ISBN : 978-2-86272-690-8

  • À l’origine le centon est un morceau de tissu grossier cousu de pans d’étoffes différentes et de couleurs variées. Par assimilation, il désigne une pièce généralement en vers et s’affirme donc comme une forme littéraire dont l’existence même est fondée sur la notion d’intertextualité. Mais si le centon est fait de morceaux d’un modèle, il a un sens et une portée tout à fait différents de ceux de l’original.
    Dans le sillage du renouveau des études sur ce genre littéraire si particulier, le présent ouvrage se présente comme un itinéraire et une redécouverte de cette production. Il questionne le problème de l’intertextualité et s’attache à situer le centon dans le cadre culturel de l’Antiquité et à analyser les conditions littéraires prédisposant à l’émergence du genre, ainsi que les points de convergence avec les centons « modernes », dont la vivacité ne s’est jamais réellement démentie.

Voir la présentation de l'éditeur