Fruits défendus. Les Chayottes

Fruits défendus. Les ChayottesCéline Cadaureille, 2005/2016

< Retour

28 éléments, plâtre peint et patiné, bois, 40 x 49 x 31 cm




  • Extrait C. Cadaureille, « Le corps sans organes ou l’organisme d’une pratique »

    Cette forme ronde n’est alors plus un légume, un fruit ou un corps mais le glissement entre tous ces éléments qui nous renvoient à l’organique. Le premier glissement s’est opéré à travers le procédé technique de moulage, avec la prise directe sur la chayotte qui fut transposée sur une autre forme, puis remoulée sur une forme presque analogue. Les autres glissements se réalisent au niveau de la réception, quand on cherche à mettre un nom sur cet orifice fermé. On ne sait pas ce qu’il contient et on peut craindre qu’il s’ouvre à tout moment, qu’il évacue ou qu’il engloutisse. [...] Ici il n’est pas question d’une bouche et d’un anus mais plutôt d’une bouche et d’un vagin. Ce n’est donc pas le raccourci d’un système digestif qui viendrait confondre l’entrée et la sortie du tube mais l’érotisation du buccal. La seule ouverture sur l’extérieur est dans cette étrange commissure et on peut ainsi imaginer que le seul contact qu’entretient cette forme avec le reste du monde passe par cette bouche. Il me semble qu’il y a dans ce travail une tentative de régression de la forme, la recherche d’une simplification organique. Je cherchais à faire un corps qui ne soit que sexe féminin, un corps qui soit complètement autonome. J’aurais pu donc me satisfaire de cette forme, mais curieusement je l’ai reproduite une centaine de fois, j’ai accumulé cette forme, ces corps-chayottes en abusant des techniques de moulage.

 

Pratique artistique théorisée

  • C. Cadaureille, « Le corps sans organes ou l’organisme d’une pratique » in Revue Trahir – Deleuze, Guattari et les artistes (mis en ligne décembre 2012 sur www.revuetrahir.net)

 

Expositions

  • AMI & Friends, Tutti Frutti, commissariat Barbara Polla, Atelier AMI, Genève, 2017. Open doors open eyes - festival Novart Bordeaux , 2005. Jusqu’ici tout va bien, Forum de l’image, Espace Croix Baragnon, Toulouse, 2005.